Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Hôpital de Gap

Gap : grève à l’hôpital pour dénoncer 74 suppressions de postes

27 Mai 2016 - 20:21

Le personnel du Chicas (centre hospitalier intercommunal des Alpes du Sud) était appelé à la grève, ce vendredi matin. Ils s’opposent au projet de Cref (contrat de retour à l’équilibre financier) proposé par la direction de l’établissement pour faire face à un déficit de 30 millions d’euros, cumulé depuis 2008, qui prévoit la suppression de 74 postes à Gap et Sisteron dans les quatre prochaines années. L’objectif est de réaliser 8 M€ d’économies.

Les grévistes ont été reçus par le directeur du Chicas, Yann Le Bras, qui a expliqué la nécessité de présenter ce Cref. Une précédente version du Cref avait été rejetée par l’ARS (Agence régionale de la santé), il y a plusieurs mois.

Les grévistes ont reçu le soutien de la députée (PS) Karine Berger et des conseillers départementaux (divers gauche) Guy Blanc et Pascale Boyer. Ces derniers s’inquiètent de « conditions de travail qui vont encore se détériorer, avec une infirmière et une aide-soignante pour 15 patients et dans certains services pour 30 patients. Des erreurs de gestion du passé amènent à cette situation catastrophique. »

Les représentants du personnel ont refusé de siéger à cette réunion de présentation du Cref.

Par ailleurs, le mouvement Nuit debout relaie un appel pour un rassemblement « Hôpital debout », ce mercredi 1er juin à 19h devant l’entrée principale de l’hôpital de Gap.

Note de la rédaction : une photo de la délégation du personnel qui avait été reçue par le directeur du Chicas illustrait cet article, lors de sa publication. A la demande de la direction du Chicas, qui a fait valoir le fait qu’elle n’avait pas autorisé la publication de cette photo, prise à l’intérieur des locaux, nous avons dû la remplacer par une photo d’illustration de la façade de l’hôpital de Gap.


+ Sur le même sujet...