Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'archives.Photo d'archives.

Interdiction de la manifestation à Paris : Karine Berger s’indigne, Christian Estrosi soutient

22 Juin 2016 - 10:03

La préfecture de police de Paris a annoncé, ce mercredi matin, l’interdiction de la manifestation contre la loi Travail prévue ce jeudi.

Cette décision provoque l’indignation de la députée (PS) Karine Berger, qui le dit dans ces termes sur Twitter :

Le député (PS) des Alpes-de-Haute-Provence Christophe Castaner l’a dit de façon plus crue sur France Bleu Provence : « Avoir laissé penser qu’on pouvait interdire une manifestation est une connerie. »

Sophie Camard (EELV), ex-tête de liste de la Région coopérative aux élections régionales, annonce pour sa part une « manifestation pour les libertés publiques », ce jeudi à 10h30, au Vieux Port à Marseille.

De son côté, la CFDT « condamne l’interdiction des manifestations annoncée par la préfecture de police de Paris. Si la CFDT ne partage pas sur le fond la position des organisations qui appellent à la mobilisation, elle défend leur droit à manifester pour l’exprimer. »

Dès ce mardi, Christian Estrosi, président (LR) de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, demandait pour sa part l’interdiction des manifestations contre la Loi Travail pendant l’état d’urgence. « La manifestation de jeudi ne doit pas avoir lieu, que ce soit un défilé ou un rassemblement statique, estime M. Estrosi. Les syndicats menacent en plus de braver l’interdiction de défilé et sont soutenus par des membres du PS et par le Front de Gauche. Cette attitude provocatrice est dangereuse et irresponsable ! Nos forces de l’ordre sont à bout et demandent au gouvernent le report de cette manifestation comme d’ailleurs de tout rassemblement statique car elles sont sur tous les fronts et sont épuisées, usées et fatiguées. Elles vivent d’autant plus mal ces manifestations qu’elles sont répétitives et très violentes. Ce message doit être entendu ! »

 


+ Sur le même sujet...