Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Conseil municipal Gap (6)

Coups de couteau à la fête de Romette : le maire demande à être reçu par le préfet

La rixe qui a marqué la soirée de samedi, à la fête de Romette, et dans laquelle quatre jeunes Romettins ont été blessés à coups de couteau, de matraque et de bombe lacrymogène, s’est invitée au conseil municipal de Gap, ce lundi soir. Deux des jeunes victimes, dont l’un au visage tailladé et au bras en écharpe, étaient présentes aux côtés de leurs parents, qui se sont exprimés en ouverture de la séance.

Au côté de la maire déléguée de Romette, Rolande Lesbros, qui a déposé plainte, le maire de Gap, Roger Didier, a fait part de son inquiétude. Il a annoncé avoir demandé à être reçu par le préfet Philippe Court « de manière urgente ». Alors que Joël Reynier (groupe Gauche) déplorait la baisse des effectifs de la police nationale, M. Didier a souligné qu’il avait déjà eu « l’occasion de s’inquiéter de certaines évolutions dans notre ville ». Il a ainsi cité « le fait que certains de nos concitoyens ne puissent plus se réunir chez eux car les halls d’immeubles sont occupés. Je n’ai pas reçu de réponse. »

Pour le maire, « ce qui s’est passé samedi soir dans cette fête de village est inquiétant. C’est un signe qui doit nous alerter. » Il a assuré les familles de victimes de sa « détermination ». M. Didier a par ailleurs annoncé qu’il organiserait une réunion publique à Romette, une fois que la tension serait retombée.

Côté policier, l’enquête se poursuit. Un mineur a été placé en garde à vue ce lundi et d’autres auditions sont en cours.


+ Sur le même sujet...