Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Chicas en grève

Suppressions de postes au Chicas : Didier et Berger se renvoient la responsabilité

La suppression de 74 postes envisagée par le Chicas (Centre hospitalier intercommunal des Alpes du Sud) dans le cadre de son contrat de retour à l’équilibre financier (Cref) a donné lieu à de vifs échanges, ce lundi soir, au terme du conseil municipal de Gap. La députée (PS) Karine Berger a en effet mis en cause la municipalité dans les choix d’investissement qui ont été faits « sans avoir le financement », accusant même le maire d’un « choix irresponsable ». Roger Didier, maire (divers droite) de Gap et président du conseil de surveillance du Chicas, a au contraire mis en cause l’Etat dans cette situation financière : « Vous essayez de détourner votre responsabilité sur les élus locaux. » Des « effets de manche » déplorés par Isabelle David (groupe Gauche-Tous capables), qui a appelé à « avoir une certaine hauteur de vue ». Une motion dénonçant les suppressions de postes, proposée par le groupe Gauche et légèrement amendée par la municipalité, a été votée à l’unanimité, les élus socialistes ne prenant pas part au vote.

> Pour accéder à la suite de l’article <

choisissez un des abonnements ci-dessous
offre recommandée
Offre 24h
2.00€

Accès à tous les articles pendant 24h


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Mensuelle
6.00€

Accès à tous les articles pendant un mois


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Annuelle
27.99

Accès à tous les articles pendant un an


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

Pour un achat groupé (entreprises ou service public), nous contacter


+ Sur le même sujet...