Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustrationPhoto d'illustration

Mécontente de la SNCF, la Région va étudier des « solutions alternatives au train »

Dès son élection à la présidence de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christian Estrosi avait rencontré le président de la SNCF, Guillaume Pépy, pour obtenir « une amélioration durable ». Mais, six mois plus tard, M. Estrosi entend prendre le taureau par les cornes. En témoigne la délibération adoptée le 24 juin dernier pour le lancement d’une étude « pour le développement de solutions de déplacements alternatives au train ». Un texte dans lequel le conseil régional constate que, depuis que la Région est l’autorité organisatrice du transport ferroviaire, « la qualité d’exécution des services par la SNCF n’a jamais réellement progressé ». Sans contester les problèmes, les associations d’usagers estiment qu’il ne faut « pas baisser les bras ».

> Pour accéder à la suite de l’article <

choisissez un des abonnements ci-dessous
offre recommandée
Offre 24h
2.00€

Accès à tous les articles pendant 24h


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Mensuelle
6.00€

Accès à tous les articles pendant un mois


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Annuelle
27.99

Accès à tous les articles pendant un an


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

Pour un achat groupé (entreprises ou service public), nous contacter


+ Sur le même sujet...