Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
L'imam controversé A'ami Hassen Bounamcha doit participer à ce camp d'été, comme chaque année (photo DR).L'imam controversé A'ami Hassen Bounamcha doit participer à ce camp d'été, comme chaque année (photo DR).

Polémique politique autour d’un camp de vacances musulman à Pelvoux

12 Août 2016 - 19:35

Un camp d’été animé par un imam salafiste controversé, qui doit se dérouler du 21 au 28 août à Pelvoux, fait couler beaucoup d’encre, y compris dans la presse nationale. La polémique, qui a conduit la caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf) à suspendre les aides qui devaient être versées à ce camp en raison du principe de laïcité, est devenue politique. Le député (PRG) Joël Giraud puis le maire (divers gauche) de Briançon, Gérard Fromm, ont demandé à l’Etat l’interdiction de ce camp. Ce qui fait réagir le président de la fédération des Républicains, Arnaud Murgia, qui rappelle que le gouvernement n’a pas expulsé cet imam d’Aubervilliers, comme Manuel Valls l’avait envisagé en 2013. Le conseiller régional (FN) Amaury Navarranne peut se réjouir, lui qui, le 4 août dernier, se demandait : « La gauche haut-alpine, jamais avare de paroles, dénoncera-t-elle la venue d’un homme qui ne devrait plus être sur notre territoire depuis longtemps ? »

> Pour accéder à la suite de l’article <

choisissez un des abonnements ci-dessous
offre recommandée
Offre 24h
2.00€

Accès à tous les articles pendant 24h


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Mensuelle
6.00€

Accès à tous les articles pendant un mois


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Annuelle
27.99

Accès à tous les articles pendant un an


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

Pour un achat groupé (entreprises ou service public), nous contacter


+ Sur le même sujet...