Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Une trentaine de participants, réunis à Embrun, ont débattu de l'avenir de l'abattoir de Guillestre.Une trentaine de participants, réunis à Embrun, ont débattu de l'avenir de l'abattoir de Guillestre.

Abattoir de Guillestre : « La com-com de l’Embrunais ne peut plus le soutenir sous sa forme actuelle »

2 Sep 2016 - 12:56

L’avenir de l’abattoir Guil-Durance, à Guillestre, récemment placé en liquidation judiciaire, a été au centre d’une réunion présidée par Chantal Eyméoud, présidente de la communauté de communes de l’Embrunais, ce mardi matin. Une trentaine d’élus, de représentants du syndicat mixte de l’abattoir Guil-Durance (SMIAGD), de l’abattoir et des Jeunes agriculteurs ont débattu du devenir de la structure. La communauté de communes de l’Embrunais « a clairement exprimé sa difficulté à continuer à soutenir l’abattoir sous sa forme actuelle, en particulier dans le contexte général de baisse des dotations et de réforme territoriale ».

L’abattoir connaît en effet des difficultés financières liées à un contexte économique contraint (faible tonnage abattu, coût élevé de l’équarrissage, moindre valorisation des cuirs des bovins, évolution de la consommation et de l’origine de la viande…).

Des éleveurs ont évoqué de manière poignante les conséquences de cette fermeture et les menaces qu’elle fait peser sur les emplois et le développement agricole dans le nord du département.

« Dans le cadre d’une réflexion élargie au niveau départemental et à tous les acteurs, un nouveau modèle est à trouver pour maintenir ce service de proximité essentiel à la filière viande locale et reconnu comme étant aussi un outil d’aménagement du territoire », indique la communauté de communes dans un communiqué. Un groupe de travail composé d’éleveurs, d’agriculteurs et de bouchers s’est constitué pour faire des propositions concrètes aux collectivités concernées courant octobre. « Nous sommes dans l’attente de ces résultats », explique la communauté de communes. « Le temps est compté. »