Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Hôpital de Gap

Chicas : l’embellie financière pourrait venir d’un classement en « établissement isolé »

Le maire (divers droite) de Gap, Roger Didier, président du conseil de surveillance du Chicas (centre hospitalier intercommunal des Alpes du Sud), et la députée (PS) Karine Berger ont au moins un point de convergence, même s’ils l’annoncent évidemment séparément et après deux rencontres distinctes… Tous deux ont sollicité le statut d’établissement isolé pour le Chicas. Ce statut, dont bénéficient actuellement 63 hôpitaux français (dont ceux de Briançon, Digne et Manosque), permet d’obtenir un financement complémentaire de l’Etat. L’ARS (Agence régionale de santé) soutient cette solution, qui donnerait un bol d’air à l’hôpital de Gap et Sisteron, en proie à un déficit cumulé de 30 millions d’euros.

Autre annonce de M. Didier et de Mme Berger : le service d’hospitalisation à domicile sera rétabli au 1er décembre et porté uniquement par le Chicas après le désengagement de la Polyclinique des Alpes du Sud. Son activité était interrompue depuis le 8 juillet dernier.

> Pour accéder à la suite de l’article <

choisissez un des abonnements ci-dessous
offre recommandée
Offre 24h
2.00€

Accès à tous les articles pendant 24h


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Mensuelle
6.00€

Accès à tous les articles pendant un mois


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Annuelle
27.99

Accès à tous les articles pendant un an


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

Pour un achat groupé (entreprises ou service public), nous contacter


+ Sur le même sujet...