Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
compteur

Eau potable : les maires ruraux veulent conserver la maîtrise de la distribution

23 Oct 2016 - 12:31

Le sujet était l’un des principaux thèmes de l’assemblée générale de l’association des maires ruraux (AMRF) des Hautes-Alpes, ce samedi à Lardier-et-Valença, sous la présidence de Marc Beynet, premier adjoint à Rambaud. Le maintien de la compétence eau dans le giron communal est en effet une préoccupation de la plupart des maires. En 2020, elle devrait s’imposer aux intercommunalités. Il en avait déjà été question lors du congrès de l’association des maires (AMF 05), le 30 septembre dernier, avec une position tranchée : que les communes qui ont une régie puissent la conserver. C’est également l’avis de la plupart des membres de l’AMRF 05, qui l’ont redit, ce samedi, devant le préfet des Hautes-Alpes, Philippe Court.

Il y a une dizaine de jours, Christian Hubaud, maire de Pelleautier et conseiller départemental, était intervenu à ce sujet devant la commission « Aménagement du territoire » de l’Asssemblée des Départements de France. « Il me paraît important, et ceci plus particulièrement pour les petites communes, que celles-ci puissent, si elles le souhaitent, conserver leur compétence en matière de gestion et de distribution de l’eau », a-t-il expliqué. « Je ne souhaite pas que ce bien commun qu’est l’eau parte dans le giron de groupes qui n’en tireront que le profit, sans en assumer la charge ! Il me paraît fondamental que les élus municipaux puissent gérer en direct cette ressource communale afin d’en maîtriser les coûts d’exploitation et d’en assumer le fonctionnement au quotidien. Je défends l’idée que la compétence Eau reste aux communes et ne soit pas transférée obligatoirement à l’intercommunalité.»


+ Sur le même sujet...