Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
(Photo d'illustration Gendarmerie nationale)(Photo d'illustration Gendarmerie nationale)

Accident mortel de Jarjayes : l’hypothèse du 4×4 mise en doute par les enquêteurs

31 Oct 2016 - 20:46

Rebondissement dans l’enquête sur l’accident mortel dans lequel une cycliste gapençaise de 51 ans a trouvé la mort, ce dimanche après-midi, sur la RD 942, près de Valserres. Alors que le parquet de Gap avait réitéré, à la mi-journée, l’appel à témoins pour identifier un 4×4 sombre ou bleu, qui aurait pris la fuite à la suite de l’accident, il indique, ce lundi soir, que cette hypothèse « perd de sa pertinence ». Un seul témoin avait déclaré qu’un 4×4 avait percuté la victime avant un second véhicule. « Aucun autre témoignage n’est venu confirmer la présence d’un 4×4 sur les lieux au moment de l’accident », observe le procureur de la République, Raphaël Balland. « Au contraire, cet unique témoignage est très largement remis en cause par l’exploitation des caméras de vidéo-surveillance du secteur sur lesquelles n’apparaît aucun 4×4. »

En tout état de cause, au moins un véhicule est impliqué dans l’accident : il s’agit d’une Renault Clio de couleur bleue. « Son conducteur s’est immédiatement arrêté pour tenter de porter secours à la victime et il a été entendu par les gendarmes », explique le procureur.

Selon deux témoins, qui circulaient sur la voie opposée (dans le sens Tallard-Chorges), ont affirmé avoir vu la victime assise au milieu de la chaussée avec son vélo à proximité, « ce qui peut laisser penser qu’avant d’avoir été mortellement percutée, elle avait soit chuté d’elle-même, soit été victime d’un premier accrochage avec un véhicule », considère le parquet.

Les investigations des gendarmes de La Saulce, de la brigade de recherches de Gap et des techniciens en investigation criminelle du groupement des Hautes-Alpes se poursuivent sur la base des témoignages recueillis, des enregistrements de vidéo-surveillance et des débris retrouvés sur place. L’objectif est notamment de « vérifier l’hypothèse d’un premier léger accrochage entre le vélo et un véhicule qui aurait fait chuter la victime sur la chaussée avant d’être percutée par la Clio », selon le parquet.

L’autopsie de la victime sera quant à elle pratiquée ce mercredi à l’institut médico-légal de Grenoble.