Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
L'éboulement a coupé la RN 94 et la RD 36 au niveau de Prelles (photo Gendarmerie nationale).L'éboulement a coupé la RN 94 et la RD 36 au niveau de Prelles (photo Gendarmerie nationale).

La circulation rétablie sur la RN 94 après l’éboulement à Saint-Martin-de-Queyrières

25 Nov 2016 - 9:54

[Mis à jour à 22h15] Les intempéries de ces derniers jours ont provoqué un éboulement d’au moins 100 m3 de roches sur la RN 94 et la RD 36 (dite « route des Espagnols »), ce vendredi matin, au niveau de Prelles, sur la commune de Saint-Martin-de-Queyrières. Les deux routes ont été fermées à la circulation dans les deux sens. « Les services de la Direction interdépartementale des routes Méditerranée (DirMed) mettent tout en œuvre pour rouvrir la route nationale dans les meilleurs délais », assure la préfecture des Hautes-Alpes. La circulation sur la RN 94 et sur la RD 36 a été rétablie à 23h, ce vendredi. Sur la RN 94, la circulation s’effectue par alternat, la chaussée étant réduite à une voie au droit de l’éboulement. Les entreprises de travaux publics locales Olive, Allamanno et Colas ont travaillé sans relâche, ce vendredi, aux côtés des agents de la DirMed pour rendre les deux routes à la circulation.

Une déviation est mise en place pour les véhicules légers par la RD 4 entre L’Argentière-la-Bessée et Les Vigneaux (« route des Traverses »). La circulation est interdite pour les poids-lourds et les autocars « jusqu’à nouvel ordre », indique la préfecture. « La gendarmerie nationale est présente sur site pour assurer la régulation du trafic. »

Par ailleurs, le col de Vars, qui avait été fermé à la circulation, ce vendredi matin, en raison d’un éboulement et des chutes de neige, a été rouvert peu avant 11h. Les accès à Ristolas et au Roux d’Abriès, dans le Queyras, qui avaient été fermés en raison du risque d’avalanche ce jeudi soir, ont également été rétablis ce vendredi. Les reconnaissances de ce vendredi matin ont montré que la stabilité du manteau neigeux ne pose pas de problème majeur. Le torrent de la Fourche est en eau et non enneigé, minimisant ainsi le risque d’avalanche, explique le Département.

Des opérations de reconnaissance sont menées ce vendredi à la mi-journée dans les vallées de la Clarée, du Queyras et du Briançonnais par les sapeurs-pompiers afin d’évaluer les éventuels risques de glissement de terrain et surveiller les cours d’eau. Quatorze opérations de pompage ont été engagées par les sapeurs-pompiers dans le courant de la nuit pour des inondations, et quatre étaient encore en cours en début de matinée en raison des volumes importants à traiter.

Enfin, des opérations de déblaiement sont en cours par les services du Département dans d’autres secteurs qui ont été impactés :

  • RD 60, montée de Ceillac : des graviers ont obstrué la route sur plus d’un kilomètre.
  • Château-Queyras : la montée de Souliers a été coupée par un glissement de terrain qui est descendu jusqu’à la RD 947 dans Château-Queyras. Le déblaiement est en cours.
  • Château-Queyras : montée de Souliers, à 2 km en direction du hameau.

« Nos équipes ont travaillé une très grande partie de la nuit pour suivre les évolutions au plus près », souligne Marcel Cannat, vice-président du Département en charge des routes. « Elles ont fait un travail colossal jusqu’à présent et la relève sera assurée à partir de 12h30 par de nouvelles équipes. Tous nos services sont mobilisés pour faire en sorte que la situation revienne à la normale dans les plus brefs délais. »


+ Sur le même sujet...