Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
H Martinez R Gryzka C Asso

La victoire de Fillon peut-elle remettre en cause les investitures aux législatives ?

La victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre peut-elle remettre en cause les investitures d’ores et déjà accordées par Les Républicains pour les législatives de juin 2017 ? Dans les Hautes-Alpes, c’est Corinne Chanfray, assistante parlementaire de la sénatrice Patricia Morhet-Richaud, et ancienne collaboratrice de Patrick Ollier, Alain Bayrou et Jean-Yves Dusserre, qui a été désignée dans la première circonscription. Cette désignation avait été aussitôt critiquée par les candidats malheureux, qu’ils soient fillonnistes (Catherine Asso, adjointe au maire de Gap, et ancienne collaboratrice de la députée honoraire Henriette Martinez) ou juppéistes (Jean-Michel Arnaud, maire de Tallard).

Dans la deuxième circonscription, c’est Arnaud Murgia, président de la fédération des Républicains, qui a été désigné. Pas de contestation en l’occurrence, puisqu’il était seul en lice, mais l’éventualité d’une remise en cause est évoquée au nom des accords qui pourraient être passés avec l’UDI, parti présidé localement par la maire d’Embrun, Chantal Eyméoud.

> Pour accéder à la suite de l’article <

choisissez un des abonnements ci-dessous
offre recommandée
Offre 24h
2.00€

Accès à tous les articles pendant 24h


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Mensuelle
6.00€

Accès à tous les articles pendant un mois


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

offre recommandée
Annuelle
27.99

Accès à tous les articles pendant un an


Accès au site à partir des PC, tablettes et smartphones

Pour un achat groupé (entreprises ou service public), nous contacter


+ Sur le même sujet...