Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Le parking de Bonne ouvrira ses portes ce vendredi 9 décembre à 14 heures. Il sera gratuit jusqu'au 2 janvier.Le parking de Bonne ouvrira ses portes ce vendredi 9 décembre à 14 heures. Il sera gratuit jusqu'au 2 janvier.

Gap : tout savoir sur le parking de Bonne, qui ouvrira ses portes ce vendredi

Le parking de Bonne, dont le chantier éclair a été engagé en février dernier, ouvrira ses 694 places de stationnement au public ce vendredi 9 décembre à 14 heures. Cerise sur le gâteau, l’accès en sera gratuit jusqu’au 2 janvier, à l’occasion des fêtes de fin d’année. Ce parking aérien de quatre niveaux, qui sera accessible depuis le cours Ladoucette et la rue Bayard (et l’avenue Cdt-Dumont d’ici la fin 2017), aura coûté 4,4 M€ HT. Le maire, Roger Didier, espère atteindre 50% de subventions de la part de la Région et de l’Union européenne (Feder).

Les accès

Dans un premier temps, le parking de Bonne sera accessible par le cours Ladoucette (et la rue Valisère) et par la rue Bayard (et l’avenue Lesdiguières), comme c’était le cas auparavant. Les sorties se feront par la rue Valisère et la rue des Jardins, avec une nouveauté : des feux tricolores à la sortie du parking et à l’intersection de la rue Bayard et de la rue des Jardins permettront aux usagers quittant le parking de se diriger aussi bien vers la rue de Camargue et l’impasse Montjoie (comme c’était déjà le cas) que vers la place du Révelly (ce qui sera une nouveauté).

D’ici la fin 2017 a assuré le maire, une autre possibilité sera offerte : un accès et une sortie avenue Commandant-Dumont, via l’impasse de Bonne. La Ville a en effet acheté les murs du magasin de carrelage Décocéra et a signé un accord avec le commerçant qui l’exploite. Le local sera libéré avant le 31 décembre 2017 et les véhicules pourront le traverser (après le démontage d’un mur) pour circuler depuis ou vers l’impasse de Bonne (l’accès se fera au niveau de la pharmacie Galipe et par le pont situé à l’arrière des nouveaux locaux de l’ADMR). Cette rue n’est certes pas très large actuellement, mais elle l’est « davantage que la rue Valisère », souligne Jean-Paul Cattarello, directeur des services techniques municipaux. Un accès piéton entre le parking et la gare SNCF est également envisagé, le long de la voie ferrée.

L’organisation du parking

En dehors du rez-de-chaussée, qui sera réservé aux véhicules utilitaires (notamment à ceux des commerçants non-sédentaires, les jours de marché, le mercredi et le samedi), la circulation dans le parking se fera par une seule large voie (de 6 mètres) desservant en spirale l’ensemble des places. Entre les plateaux de stationnement, deux ascenseurs vitrés et deux escaliers permettront la circulation des piétons, au centre de l’édifice. Le parking sera ouvert 24 heures sur 24.

Le bâtiment, qui mêle béton et structures métalliques, est largement ouvert sur ses différentes façades. Ce qui présente le double avantage de laisser pénétrer la lumière du jour et d’éviter le recours à des ventilateurs mécaniques, soit autant d’économies d’énergie, souligne Roger Didier. Six bornes de recharge (lente) pour véhicules électriques sont installées dans le parking, qui est équipé de 75 m² de panneaux photovoltaïques (soit 9 kW de puissance, ce qui correspond à la consommation de ces bornes).

« La structure est un peu austère aujourd’hui », concède le maire, mais des arbres vont être plantés le long de la façade tournée vers la place Ladoucette. « La végétation atteindra 6 à 7 mètres à l’horizon de 10 ans », précise Vincent Ariey, directeur général d’Allamanno.

Le parking, conçu par le cabinet d’architecture Perrine avec ProBaTP, a été réalisé par Allamanno, Festa et Abrachy pour le gros oeuvre, Secoba (structure), Cetralp (fluides), Normacadre (charpente métallique) et AGI2D (bureau d’études).

Les tarifs

Les tarifs du parking de Bonne ne sont pas encore connus. « Nous sommes en train de revoir notre politique de tarification du stationnement dans les parkings et sur la voirie », explique le maire. « Nous sommes en discussion avec les associations de commerçants et la CCI. Au bout du compte, il faut que ce soit le centre-ville qui gagne. »

Différentes formules d’abonnement seront proposées, y compris l’amodiation (concession d’une place sur plusieurs années). « Nous avons déjà reçu plus de 150 réservations pour des abonnements annuels alors que les tarifs ne sont pas encore connus », se félicite le maire. Notons par ailleurs que 102 places seront réservées aux fonctionnaires d’Etat de la cité Desmichels et de la direction des Finances publiques. Le préfet a accepté que les places appartenant à l’Etat au parking Desmichels soient transférées dans le nouveau parking, en négociant dix places supplémentaires (soit 102 au lieu de 92 aujourd’hui). Pour la municipalité, l’objectif de ce transfert est de dégager une centaine de places de proximité au profit du commerce de centre-ville.

Le parking en chiffres

  • Dix mois de travaux. « Le pari a été lancé d’ouvrir le parking avant les fêtes afin de favoriser le commerce », indique M. Ariey (Allamanno). « C’est ce qui explique qu’une quinzaine d’entreprises soient encore mobilisées sur le chantier à trois jours de l’ouverture. » Un « pari fou, mais il faut bien en faire pour avancer », complète Roger Didier, pour « l’ouvrage le plus important des Alpes du Sud en termes de capacité de stationnement ».
  • 3000 m3 de béton, 300 tonnes d’acier, 500 tonnes de charpente, 1,1 km de garde-corps, 7900 m² de flocage (115 tonnes de ciment), 3000 m² d’enrobé, 24 km de câblage, 40.000 à 45.000 heures de main-d’oeuvre (soit 28 équivalents-temps plein sur douze mois).
  • 694 places dans le parking aérien (dont 15 places pour les personnes à mobilité réduite, situées à proximité des ascenseurs), et quelques places extérieures.
  • 4,4 M€ HT d’investissement. La Région a déjà attribué une aide de 448.000€ et le maire (et vice-président de la Région) envisage une seconde subvention équivalente dans le cadre du pôle multimodal, s’agissant d’un « parking de dissuasion ». Un dossier Feder a également été déposé. « Nous espérons un financement total de 50% du parking », indique M. Didier.


+ Sur le même sujet...