Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Les travaux de sécurisation ont été engagés à la suite d'un éboulement qui avait coupé la RN 94 (Photo Gendarmerie nationale).Les travaux de sécurisation ont été engagés à la suite d'un éboulement qui avait coupé la RN 94 (Photo Gendarmerie nationale).

La RN 94 rouvrira à la circulation le mercredi 14 décembre, avec deux jours d’avance

9 Déc 2016 - 19:33

La RN 94, qui est fermée à la circulation en journée (de 8h30 à 17h30) depuis une semaine entre Saint-Martin-de-Queyrières et Prelles à la suite d’un éboulement, sera totalement rétablie le mercredi 14 décembre, avec deux jours d’avance sur les prévisions. Elle sera provisoirement rouverte sous alternat ce dimanche 11 et ce mardi 13 décembre, mais de nouveau fermée de 8h30 à 17h30 ce lundi 12.

Cette fermeture a été rendue nécessaire par les travaux de sécurisation du secteur de Rocher Baron, où un éboulement de 100 m3 de roches s’était produit le 25 novembre au matin. La Direction interdépartementale des routes Méditerranée (DirMed) a engagé des purges des blocs de pierres restant dans le versant, le terrassement des matériaux accumulés par la pluie en amont du merlon pare-blocs et la constitution d’un mur provisoire en bord amont de la RN 94.

Pendant les plages de fermeture de la RN 94, des déviations sont mises en place par la RD36 (dite « Route des Espagnols ») dans le sens montant (sens Saint-Martin-de-Queyrières – Villar-Saint-Pancrace) et la RD4 (dite « Route des Traverses ») dans le sens descendant (sens Prelles – L’Argentière-la-Bessée).

Les travaux de terrassement ont débuté le 2 décembre. La livraison de blocs béton en vue de la constitution du mur provisoire a débuté ce vendredi. Leur mise en place s’achèvera ce week-end, avant la reprise des travaux de terrassement à l’arrière du mur.

« Comme s’y étaient engagés l’ensemble des acteurs, les efforts entrepris et les cadences de ce chantier permettront la réouverture de la RN 94 dès le mercredi 14 décembre », souligne la préfecture.

Cette fermeture en journée, y compris les week-ends en cette période d’ouverture des premières stations, avait soulevé les protestations de l’UPE 05 et de l’association des maires.


+ Sur le même sujet...