Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Tribunal (4)

Le passeur guinéen condamné à six mois ferme mais remis en liberté : le parquet fait appel

23 Déc 2016 - 18:17

Le passeur guinéen de 47 ans, interpellé ce mercredi soir à Montgenèvre alors qu’il tentait de faire entrer sur le territoire français seize de ses compatriotes en situation irrégulière entassés dans un minibus de neuf places, a été condamné, ce vendredi, à quinze mois d’emprisonnement dont neuf mois avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve. Le tribunal correctionnel de Gap, qui le jugeait en comparution immédiate, n’a pas prononcé de mandat de dépôt, ainsi que l’avait requis le procureur de la République. Le parquet a donc décidé de faire appel. Le prévenu est cependant reparti libre du tribunal dans l’attente de son jugement en appel par la cour d’appel de Grenoble à une date non déterminée.

Ce Guinéen en situation régulière en France, où il est domicilié à Poitiers, a loué à de multiples reprises ce minibus et s’est rendu plusieurs fois en Italie au cours des trois derniers mois. Il était rémunéré substantiellement pour faire passer illégalement la frontière à ses compatriotes.

Le tribunal a également prononcé une suspension de son permis de conduire pendant 15 mois, la confiscation du véhicule de location qu’il utilisait et une amende pour la surcharge du véhicule en passagers.


+ Sur le même sujet...