AccueilActualités informatiqueApple enterre les MacBooks avec une puce Intel

Apple enterre les MacBooks avec une puce Intel

Apple accélère le rythme en mettant fin à son ère Intel maison : à l’avenir, la société ne vendra plus un seul Mac portable sans ses propres puces Apple Silicon basées sur ARM. Avec l’introduction hier des nouveaux MacBook Pro avec M1 Pro et M1 Max, Apple met également fin à son offre d’ordinateurs portables Intel. La société avait déjà retiré de la gamme les variantes x86 de la ligne de produits MacBook Air, moins chère, et maintenant les machines MacBook Pro I7 et i9 disparaissent également.

Sommaire

À l’avenir, la gamme de MacBook Pro sera composée d’un modèle M1 2020 et d’un total de quatre machines M1 Pro ou M1 Max pouvant être configurées différemment. Le MacBook Air conservera sa puce M1 et ne devrait pas faire l’objet d’une révision avant l’année prochaine, selon les rumeurs. Ceux qui ont maintenant besoin d’un Mac Intel portable devront se contenter des ventes qui vont probablement commencer maintenant chez les revendeurs. Les commandes auprès d’Apple lui-même ne sont plus possibles à partir de maintenant.

Sur le bureau, les Macs Intel sont toujours disponibles – la société n’a fait aucun changement à ce niveau. Un Mac mini équipé d’un processeur i5 de huitième génération (ou i7) reste proposé, de même qu’un iMac 27 pouces en variantes 3,1 à 3,8 Hertz. Le Mac Pro reste entièrement basé sur Intel et sans innovations.

Avec macOS 12 alias Monterey, Apple va sortir un nouveau système d’exploitation pour le Mac lundi prochain. Pour la première fois, il contiendra des fonctions qui ne sont déverrouillées que sur l’Apple Silicon, notamment des fonctions d’IA comme la dictée hors ligne. Apple s’était donné deux ans pour passer à ses propres puces, et de tels ordinateurs ont été commercialisés pour la première fois à l’automne 2020.

Plus d'articles