AccueilActualités informatiqueApple Retail et Support : les employés se plaignent de mauvaises conditions...

Apple Retail et Support : les employés se plaignent de mauvaises conditions de travail

Le personnel de vente et d’assistance d’Apple s’exprime publiquement : plusieurs employés américains font état d’une pression massive, de mauvaises conditions de travail et d’un faible salaire. Les plaintes concernant les abus ne seraient pas vraiment entendues par la direction, comme l’indique le rapport. The Verge en se référant à seize employés actuels et anciens. Avant son suicide, l’un d’entre eux s’était plaint de plusieurs années de harcèlement moral de la part de ses supérieurs, selon le rapport. Plusieurs plaintes ont été adressées au service des ressources humaines d’Apple et des enquêtes internes ont été menées, mais rien n’a changé, selon d’anciens collègues.

Sommaire

Apple a voulu répondre à The Verge ne confirme pas l’existence de ces plaintes. Mais nous prenons toutes les préoccupations au sérieux et les examinons minutieusement, a déclaré un porte-parole. Pour des raisons de protection des données, nous ne pouvons pas nous prononcer sur les cas individuels.

Les directives peu pratiques et les systèmes d’évaluation automatisés sont également source d’irritation. Selon le rapport, les employés du support téléphonique et du chat en particulier sont soumis à une surveillance stricte – celui qui quitte son poste pendant cinq minutes peut déjà recevoir un message d’un supérieur. Les collaborateurs sont en outre exposés sans protection aux propos haineux et à la colère des clients Apple frustrés, chaque demande téléphonique doit être résolue de manière satisfaisante en 15 minutes, sinon l’évaluation interne se détériore. Plusieurs demandes de chat doivent être traitées en parallèle et résolues en deux minutes, écrit-il. The Verge.

Les plaintes des employés de la vente au détail et du support technique en contact avec les clients font suite au mécontentement du personnel de base d’Apple : plusieurs efforts ont été faits pour dénoncer les abus et s’organiser. Plusieurs co-initiatrices du mouvement #AppleToo ont entre-temps quitté l’entreprise – volontairement et involontairement.

Lire aussi

Plus d'articles