AccueilActualités informatiqueApps cachées : l'App Store d'Apple devient plus flexible

Apps cachées : l’App Store d’Apple devient plus flexible

Apple a créé la surprise en introduisant une nouvelle possibilité de mise à disposition d’applications iOS. Les développeurs et les fournisseurs d’applications peuvent désormais distribuer leurs logiciels pour iPhone et iPad en tant qu' »applications non répertoriées » dans l’App Store. Les programmes sont ainsi toujours disponibles publiquement, mais ils sont cachés dans l’App Store : ils ne doivent pas être trouvés par la fonction de recherche ni apparaître dans d’autres listes du magasin d’applications, comme les catégories, les charts ou les recommandations, a indiqué Apple.

Sommaire

Les utilisateurs peuvent accéder à ces apps marquées comme « non listées » uniquement via leur lien direct dans l’App Store et les télécharger ensuite. Comme les apps restent accessibles au public si l’on connaît le lien, Apple recommande – si nécessaire – d’intégrer un mécanisme dans l’app afin d’empêcher toute « utilisation non autorisée ».

La classification en tant qu' »app non répertoriée » doit être demandée à Apple à chaque fois, les apps distribuées de cette manière continueront à être examinées par le groupe avant d’être autorisées. Les apps qui sont déjà distribuées normalement via l’App Store peuvent également être « déréférencées » – mais conservent leur ancienne URL, note Apple. L’accès aux apps non répertoriées est également possible via les outils de gestion Apple Business Manager et Apple School Manager, destinés aux organisations. Les apps non répertoriées ne sont pas destinées à distribuer des versions bêta, souligne Apple, qui refusera de telles demandes.

Apple considère comme de « bons candidats » pour cette nouvelle possibilité de distribution les apps destinées à certaines entreprises, à des événements spécifiques ou par exemple à la réalisation d’études scientifiques. La mise à disposition d’apps pour un « cercle restreint d’utilisateurs » comme les collaborateurs à temps partiel ou les partenaires commerciaux devrait également être simplifiée de cette manière – tout comme l’installation d’apps sur les appareils Apple personnels des collaborateurs (BYOD).

Apple rend l’App Store – qui reste la voie centrale et unique pour la mise à disposition générale d’applications iOS – plus flexible avec la nouvelle méthode de distribution. Dans le même temps, les « apps non répertoriées » semblent également assumer des fonctions pour lesquelles Apple a jusqu’à présent délivré des certificats d’entreprise aux entreprises. Ces certificats sont le seul moyen de permettre une installation directe relativement simple d’applications iOS sans passer par l’App Store et sont donc volontiers utilisés de manière abusive. La question de savoir si Apple prévoit des restrictions dans ce domaine reste pour l’instant ouverte.

Plus d'articles