AccueilActualités informatiqueAprès des critiques massives : Dropbox fait miroiter une version native pour...

Après des critiques massives : Dropbox fait miroiter une version native pour les Macs ARM

Dropbox travaille sur une version native pour les Macs ARM. Le développement d’un client de synchronisation adapté aux Mac dotés de puces M1 est en cours « depuis un moment » et l’objectif est de le sortir au premier semestre 2022, comme l’a souligné Drew Houston, le patron de Dropbox, sur Twitter. Dans le même temps, Houston a tenté de calmer le jeu en annonçant la nouvelle jeudi soir : Sur le forum de Dropbox et dans les médias sociaux, les clients étaient de plus en plus frustrés par le fait qu’environ un an après l’introduction des Macs équipés de puces Apple, Dropbox ne fonctionne toujours pas en mode natif sur ceux-ci.

Sommaire

Le service de cloud computing n’avait fait aucune annonce concrète concernant l’adaptation ARM jusqu’à présent. Dans le forum, il a seulement été dit que plus de votes étaient nécessaires pour transmettre la demande d’une version native à l’équipe de développement – cela a causé une frustration supplémentaire parmi les utilisateurs qui considéraient une version native ARM comme acquise.

Houston s’est maintenant excusé pour la « confusion » et a déclaré qu’il allait « certainement soutenir » les puces Apple. Les réponses des employés dans le fil de discussion n’étaient « pas idéales », a déclaré le patron de Dropbox.

Les réactions au tweet de M. Houston montrent que la colère provoquée par cette annonce ne s’est pas simplement dissipée : de nombreux utilisateurs menacent d’annuler leur abonnement et expriment leur mécontentement face à ce qui devrait être de nouveaux mois d’attente. Apple a annoncé le grand changement ARM des Macs à l’été 2020, les premiers appareils équipés de puces M1 sont disponibles depuis novembre 2020 – avec le MacBook Pro 2021, la série professionnelle d’ordinateurs portables est désormais également entièrement basée sur les processeurs d’Apple et non plus sur ceux d’Intel.

Le client Dropbox fonctionne déjà sur les Macs équipés de puces M1, mais uniquement à l’aide de la couche de traduction Rosetta 2 d’Apple. Le logiciel est inefficace et consomme donc inutilement des ressources, se plaignent les utilisateurs – sur les Macs mobiles, cela réduit également l’autonomie de la batterie.

Lire aussi

Plus d'articles