AccueilActualités informatiqueBureau des moissonneurs et des éleveurs : Suse lance de nouveaux outils...

Bureau des moissonneurs et des éleveurs : Suse lance de nouveaux outils pour les clouds hybrides

En préparation de la KubeCon North America, la conférence Kubernetes et Cloud de la CNCF, la société allemande Suse a fait de nombreuses annonces pour les administrateurs d’environnements Kubernetes et a présenté une boîte à outils open source complète. Les Nurembergeois de Suse, autrefois connus exclusivement pour leur Enterprise Linux, sont donc clairs : l’activité avec le cloud est un pilier important et la start-up Rancher Labs, acquise en 2020, est le moteur de ce secteur d’activité.

Sommaire

Un nouveau projet open source s’appelle Rancher Desktop et s’adresse aux développeurs qui ont besoin d’un environnement de test Kubernetes local sur leur Mac ou leur PC. Sous Windows, Rancher Desktop fonctionne dans le sous-système Windows pour Linux (WSL). Docker Desktop pour Windows et macOS fournit déjà un tel environnement de test Kubernetes ; Rancher Desktop est destiné, entre autres, à rendre possible l’expérimentation de différentes versions de Kubernetes et le passage rapide de l’une à l’autre. L’état actuel du développement peut être consulté sur GitHub.

Pour la gestion des paquets Helm et de leurs dépendances, Rancher a mis en place le projet Hypper. Le logiciel est basé sur le SDK officiel de Helm et intègre, entre autres, un concept qui reconnaît les dépendances partagées. Si l’on a besoin de Prometheus dans le cluster, par exemple, Hypper peut s’assurer que la carte Helm n’est installée qu’une seule fois pour lui, même si plusieurs applications demandent Prometheus comme dépendance. Avec Helm seul, de telles résolutions de dépendances ne sont pas possibles.

Le troisième grand projet de Suse et Rancher s’appelle Harvester. Il vise à simplifier la configuration des machines virtuelles et à l’abstraire de sorte que la commande de machines virtuelles ne soit pas différente du démarrage de conteneurs dans Kubernetes.

Harvester apporte sa propre interface pour gérer les machines virtuelles.

(Image : Moissonneuse)

Des logiciels permettant de mettre en place de tels systèmes, également connus sous le nom d’infrastructures hyperconvergentes (HCI), existent déjà auprès de fournisseurs commerciaux. Le fait que Suse réagisse avec une solution open-source complète peut être compris comme une déclaration de guerre. Harvester est basé sur le logiciel open source Kubevirt, dispose de sa propre interface web, d’une API REST et doit être intégré à l’interface Rancher.

Plus d'articles