Cadre Web : Ember 3.28 et la bêta de la version 4.0 terminée

L’équipe d’Ember a publié la version 3.28 du framework JavaScript open source. Les versions actuelles d’Ember.js, Ember Data et Ember CLI contiennent principalement des corrections de bogues et certaines fonctions qui étaient marquées comme obsolètes ont été supprimées. Ember Data, en particulier, promet d’importantes améliorations des performances. La version bêta d’Ember 4.0, qui vient également d’être présentée, permet également d’avoir un premier aperçu de la prochaine version principale, qui doit être achevée fin septembre 2021.

Annoncée sous le nom de Polaris lors de la dernière EmberConf, Ember 4.0 ne proposera pas de nouvelles fonctionnalités, mais supprimera toutes les API marquées comme dépréciées dans Ember 3.x et complétera la politique de prise en charge des navigateurs. De plus, le rôle de la prochaine version de support à long terme (LTS) ne sera pas repris par Ember 4.0, mais par la version 2.38 maintenant publiée, qui remplace donc Ember 2.34-LTS.

Conçue comme une bibliothèque de persistance des données pour les applications Ember.js, la nouvelle version d’Ember Data promet aux développeurs une augmentation sensible des performances, notamment lors du chargement de grands ensembles de données. À cette fin, l’équipe Ember a mis en œuvre les mesures de refactoring des relations proposées dans les pull requests emberjs/data#7491 et emberjs/data#7493, qui visent notamment à garantir que le graphe coordonne la mise à jour des états à l’avenir.

La nouvelle possibilité de séparer les définitions des schémas de modèles et des classes d’instances de jeux de données est plus pertinente pour les auteurs d’add-ons pour Ember Data. Cela signifie que les définitions qui devaient auparavant être créées en JavaScript peuvent désormais également être réalisées avec JSON, par exemple. En outre, la nouvelle approche peut aider à éviter les problèmes de performance qui sont apparus jusqu’à présent, en particulier dans les grandes applications avec un grand nombre de modèles, en raison du fait que la définition d’une classe distincte pour chaque modèle était forcée à l’avance (statiquement) ou au moment de l’exécution.

La ligne de commande Ember CLI exécute une nouvelle configuration ember-addon.projectRoot ce qui permet de, ember serve s’exécutent également depuis l’extérieur du répertoire racine. Pendant ce temps, le support pour Node 10 est abandonné, après que Node 10 ait déjà atteint son statut de fin de vie en avril.

Un aperçu de toutes les autres nouveautés de la version 2.38 et de la version bêta 4.0 est résumé dans le blog d’Ember. Vous trouverez de plus amples informations dans les notes de publication respectives d’Ember.js 3.28, Ember Data 3.28 et Ember CLI 3.28 sur GitHub.


(carte)