Centre de compétence : Les entreprises ont encore du retard à rattraper en matière de numérisation

Selon les experts, de nombreuses petites et moyennes entreprises du Mecklembourg-Poméranie occidentale ont encore un grand besoin de soutien professionnel pour la numérisation. La plupart des entreprises savent certes que le changement numérique est en cours, a déclaré la directrice du centre de compétence Mittelstand 4.0 de Rostock, Silvia Rydlewicz. Mais il leur manque souvent l’analyse des domaines dans lesquels elles pourraient en tirer un avantage pour elles-mêmes.

Le ministère fédéral de l’Économie avait lancé en 2015 les centres de compétence Mittelstand 4.0 dans toute l’Allemagne. Le centre de Rostock existe depuis octobre 2017. S’il fonctionne encore jusqu’à la fin de cette année, le centre de Rostock, qui emploie 15 personnes, est subventionné à hauteur d’environ 4,5 millions d’euros, selon Rydlewicz. Le ministère met l’argent à disposition pour l’utilisation gratuite de toutes les offres. Le concept d’un projet ultérieur, intégrant également des processus d’intelligence artificielle, est actuellement en cours d’élaboration.

Environ 1000 entrepreneurs ont participé à des formations jusqu’à présent. Plus de 100 entreprises, principalement dans les secteurs de la santé, de la technique médicale et du tourisme, ont fait appel aux services du centre pour la mise en œuvre de la numérisation, a déclaré Rydlewicz. Ses experts peuvent apporter leur soutien dans les grands processus tels que le système de gestion des marchandises et de comptabilité ou la gestion du personnel et des clients.

Selon lui, l’un des problèmes de certains entrepreneurs est qu’ils prévoient un budget d’investissement trop faible pour la conversion. On constate également que d’autres commencent trop tard, a déclaré Rydlewicz. Or, c’est une erreur d’attendre les réglementations ou les lois. Cela peut générer une pression trop forte et donc une influence néfaste. En commençant la conversion à temps, on a une chance importante d’impliquer les collaborateurs.

Lire aussi