AccueilActualités informatiqueChantage après un piratage : Nvidia doit supprimer le frein au minage

Chantage après un piratage : Nvidia doit supprimer le frein au minage

Les pirates informatiques de Lapsus$ affirment avoir publié des informations internes du fabricant de matériel informatique Nvidia. Si le fabricant n’accepte pas la demande des criminels de supprimer la limitation des cartes graphiques pour l’extraction de cryptomonnaie, ils menacent de publier d’autres données internes.

Lire aussi

Au milieu de l’année 2021, Nvidia a annoncé qu’elle allait réduire les performances de minage des cartes graphiques de la série 3000, de sorte que seule la moitié de la puissance de calcul soit disponible pour la génération d’Ethereum. Cela devrait rendre les modèles moins intéressants pour les fermes de minage et empêcher les mineurs de vider le commerce. Entre-temps, il existe déjà des astuces permettant de contourner le frein du hashrate pour certains modèles.

Les hackers exigent désormais que Nvidia désactive l’étranglement dans les prochains firmwares pour tous les modèles. Pour faire pression sur le fabricant, ils ont, selon le portail informatique Bleepingcomputer.com, divulgué 20 Go de données. Parmi ces données se trouveraient entre autres des hashs de mots de passe d’employés de Nvidia. Les pirates affirment avoir copié un total de 1 To de données lors d’une intrusion dans l’infrastructure informatique du fabricant.

Parmi ces données se trouveraient, outre des firmwares, des schémas de câblage et des pilotes, de nombreuses informations sur la puce de sécurité Falcon de Nvidia. Les pirates indiquent qu’ils ont accès au code source pour désactiver eux-mêmes le mécanisme de faible taux de hachage (LHR) en cas de besoin. Ils affirment que cela est possible sans avoir à flasher quoi que ce soit.

Nvidia indique qu’elle enquête toujours sur le piratage. Pour l’instant, il n’y a pas de déclaration sur la publication de données internes par les hackers.

Plus d'articles