AccueilActualités informatiqueChaos Engineering : Le CNCF promeut Chaos Mesh comme projet d'incubation

Chaos Engineering : Le CNCF promeut Chaos Mesh comme projet d’incubation

La Cloud Native Computing Foundation (CNCF) a annoncé que Chaos Mesh avait désormais officiellement atteint le statut de projet incubé. Après une période d’essai de près de deux ans dans la sandbox de la CNCF, la plateforme de planification et de réalisation d’expériences d’ingénierie du chaos dans des environnements Kubernetes a évolué avec succès, proposant notamment deux versions majeures 1.x et 2.x. Le projet open source a maintenant la possibilité de passer à l’étape suivante de sa mise en production.

Sommaire

Souvent intégrée aux pratiques DevOps et au Site Reliability Engineering (SRE), l’ingénierie du chaos sert à tester et à garantir la stabilité d’un système de logiciels ou de microservices – en particulier dans les environnements conteneurisés natifs du cloud avec Kubernetes. Comme le projet Litmus de la CNCF ou l’outil Chaos Monkey de Netflix, Chaos Mesh met à la disposition des développeurs une boîte à outils qui leur permet de réaliser des tests et des expériences sur la fiabilité et la résilience d’environnements complexes.

Chaos Mesh est adapté à l’architecture de Kubernetes et utilise ses CustomResourceDefinitions (CRD) pour définir des objets Chaos pour les simulations d’erreurs. L’autorisation nécessaire est fournie par les politiques RBAC de Kubernetes. Le Chaos Controller Manager permet de gérer les expériences et de contrôler de manière ciblée l’utilisation du Chaos Daemon. Le tableau de bord intégré permet aux développeurs de garder une vue d’ensemble. Pour le déclenchement d’erreurs dans les nœuds en dehors de Kubernetes, Chaos Mesh propose en outre le composant Chaosd.

Lire aussi

Le projet est à l’origine une plateforme de test pour la base de données distribuée TiDB, qui vise à combiner les avantages de SQL et de NoSQL dans un SGBD. Depuis, Chaos Mesh est déjà activement utilisé par de nombreuses entreprises, dont RabbitMQ et DataStax. Microsoft a également intégré Chaos Mesh dans son service cloud sous le nom d’Azure Chaos Studio, afin de permettre aux utilisateurs d’introduire de manière ciblée des erreurs dans les clusters AKS.

La plateforme d’ingénierie du chaos est actuellement disponible en open source sur GitHub dans les versions 1.2.4 et 2.1.3. De plus amples informations sur Chaos Mesh sont disponibles sur le blog de la CNCF à l’occasion de son admission dans l’incubateur ainsi que sur le site web du projet.

Plus d'articles