AccueilActualités informatiqueCloudLand 2022 : le festival Cloud Native pour participer

CloudLand 2022 : le festival Cloud Native pour participer

Quatre domaines thématiques en quatre jours : lors de la première édition de CloudLand, qui se tiendra du 29 juin au 2 juillet 2022 au Phantasialand près de Brühl, tout tournera autour des « technologies de conteneurs Cloud », « Microservices Domain-driven Design », « DevOps Méthodologie » et « CI/CD Automatisation ». En tant qu’initiatrice de l’événement, la DCNC (Deutschsprachige Cloud Native Community) – une association de communautés indépendantes, de groupes d’utilisateurs et de meetups d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse – s’engage dans de nouvelles voies.

CloudLand n’est pas une conférence classique, mais un festival organisé par la communauté pour la communauté. En tant que partenaire de l’événement impliqué dans la programmation, Medien soutient en outre CloudLand 2022. Ils renouent ainsi avec des années de collaboration fructueuse avec l’iJUG (Interessenverbund der Java User Groups e.V.) et le DOAG (Deutsche Oracle-Anwendergruppe), dont la communauté Cloud Native fait partie de la DCNC, pour l’organisation de la conférence JavaLand de la communauté Java.

Sommaire

L’appel à participation (CfP) pour le Cloud Native Festival est déjà ouvert. Les personnes intéressées qui souhaitent s’impliquer activement ont jusqu’au 28 février 2022 pour soumettre leurs propositions et leurs idées – il n’y a pas de limites à la créativité, qu’il s’agisse d’un exposé individuel, d’une mini-conférence, d’un atelier, d’un espace ouvert, d’un fishbowl ou d’un barcamp. Il convient toutefois de noter que le programme est élaboré étape par étape. Chaque soumission sera évaluée par les communautés dans un délai de deux semaines. Ceux qui souhaitent participer et contribuer à l’élaboration du programme doivent donc se dépêcher. Vous trouverez plus de détails dans le CfP sur le site web de CloudLand.

Cloud Native décrit une approche moderne du développement et de la mise à disposition de logiciels dans le nuage. L’objectif est d’implémenter des applications critiques dans des composants faciles à entretenir et hautement disponibles, de sorte qu’un fonctionnement efficace et dynamiquement évolutif soit toujours possible.

Du côté de la communauté des développeurs comme des utilisateurs, il existe encore un grand besoin d’informations, d’échange d’expériences et de transfert de connaissances autour du Cloud Native. Comme le souligne André Sept, responsable de la communauté DOAG Cloud Native, les discussions et les rencontres locales l’ont montré à maintes reprises. C’est ainsi qu’est née l’idée du festival interrégional Cloud Native, que les communautés et groupes d’utilisateurs organisés au sein de la DCNC lanceront l’été prochain en collaboration avec la DOAG et les médias .

Plus d'articles