Comment prévenir les piqûres de moustiques ?

0
81
moustique

Aussi petits que soient les moustiques, ils peuvent être gênants. En outre, les piqûres de moustiques peuvent également avoir de graves conséquences. Les piqûres de moustiques peuvent s’infecter et causer des problèmes. Les moustiques transmettent également divers agents pathogènes, ce qui peut entraîner une progression parfois grave de la maladie.

Comment se protéger d’une piqûre de moustique ?

Il y a quelques règles générales à respecter pour se protéger contre les piqûres de moustiques. Un rôle important joue l’organisation des voyages. Selon la destination, il y a des saisons où les moustiques sont plus fréquents.

Les activités de plein air en Scandinavie, par exemple, sont (dans la plupart des cas) beaucoup plus agréables après les premières nuits de gel à partir de la fin août/septembre, car les moustiques ne peuvent pas survivre aux basses températures. Il en va de même pour le moment de la journée. Alors que l’on est souvent épargné aux premières heures du matin, le fléau des moustiques augmente considérablement au crépuscule. Il faut donc s’informer avant le début du voyage des saisons particulièrement (in)favorables.

La bonne hygiène personnelle

L’hygiène personnelle est un autre vaste domaine : les résidus de sueur sur la peau attirent les moustiques et il faut éviter si possible les vêtements qui font transpirer. Idéalement, ils devraient être lavés ou aérés pendant la nuit.

Le choix de l’itinéraire joue également un rôle important. Par exemple, il est souvent recommandé de choisir des chemins dans des espaces ouverts plutôt que dans la forêt, car le vent qui y souffle est désagréable pour les moustiques. Vous pouvez également en profiter pour choisir un emplacement de camping. Ici, un endroit au sommet d’une colline est plus judicieux (du moins du point de vue de la prophylaxie contre les moustiques) que dans la forêt. Il faut absolument faire attention à une distance généreuse des eaux stagnantes ou des marécages. Bien sûr, ce n’est pas toujours possible – et en cas de doute, il faut peser le pour et le contre des itinéraires alternatifs.

moustique

Des vêtements appropriés protègent également contre les piqûres de moustiques

Alors que les vêtements sombres ont tendance à attirer les moustiques, les vêtements clairs ont tendance à les dissuader.

moustique

Cependant, il est non seulement important d’éloigner les moustiques, mais aussi de se protéger des piqûres en cas de doute. À cette fin, plusieurs fabricants ont mis au point des matériaux anti-piqûres à travers lesquels aucun moustique ne peut piquer – ce qu’on appelle des vêtements de protection contre les moustiques.

L’utilisation de casquettes /chapeaux tropicaux avec une moustiquaire sur le cou et sur le visage peut également être très utile, même s’il faut un peu de temps pour s’habituer à l’apparence.

Protection contre les moustiques la nuit

La nuit, les moustiques peuvent littéralement vous priver de sommeil. Une protection efficace est assurée par les moustiquaires, qui vous protègent en toute sécurité tout en vous laissant suffisamment d’air pour bien dormir. Le marché est ici très diversifié et offre les formes, les matériaux et les constructions les plus divers.

moustique

Spray pour insectes – la meilleure protection contre les piqûres de moustiques ?

La véritable dissuasion contre les moustiques n’est souvent qu’un Spray anti-moustique. Il est important de tester avant un voyage si vous pouvez manipuler un produit vous-même et si vous ne réagissez pas avec une peau irritée.

Ce qui n’aide pas…

L’Ail a bon goût et peut affiner la nourriture. Cependant, la consommation d’ail n’offre pas une protection sûre contre les moustiques

Aussi d’autres Conseils sur l’alimentation (par exemple, les vitamines à forte dose) ne contribuent pas à la protection contre les moustiques

Peu importe vos efforts : il n’y aura jamais une protection à cent pour cent. À long terme, vous ne pourrez pas éviter une piqûre de moustique.

Les traitements utiles en cas de piqures

Stade 1 : (point unique, sans complication) : refroidissement local, ne pas gratter, éviter toute irritation cutanée supplémentaire

Stade 2 : (plusieurs points de suture ou très démangeaisons) : onguent antihistaminique

Stade 3 : (fortes démangeaisons, points de suture multiples, réaction allergique) : Comprimés d’antihistaminique ou de cortisone

Peuvent également vous intéresser :

Bien préparer sa peau au soleil