DE-CIX : un deuxième nœud Internet est-allemand voit le jour à Leipzig

Le Deutsche Commercial Internet Exchange (DE-CIX) prépare la mise en service d’un autre nœud Internet en Allemagne. Il verra le jour à Leipzig et sera le deuxième nœud Internet en Allemagne de l’Est – le premier étant exploité conjointement par le Berlin Commercial Internet Exchange (BCIX) et DE-CIX à Berlin.

Le nœud Internet devrait être connecté au réseau au quatrième trimestre 2022. Les deux entreprises envia TEL et PŸUR Business s’occupent dans leurs centres informatiques du matériel nécessaire pour le DE-CIX de Leipzig. Le nœud Internet doit rendre les Länder de Brandebourg, Saxe, Saxe-Anhalt et Thuringe plus intéressants pour les entreprises.

C’est surtout en Saxe-Anhalt que l’infrastructure devrait se développer dans les années à venir : Intel construit à Magdebourg ses plus grandes usines européennes de semi-conducteurs, ce que l’on appelle un Megafab, qui devrait servir de point de départ à d’autres implantations d’entreprises. Au sud-est du DE-CIX se trouve la Silicon Saxony autour de Dresde.

DE-CIX veut rendre les sites est-allemands attractifs pour les entreprises de cloud computing en les reliant directement à l’énorme nœud Internet de Francfort. Il en résulte une intégration directe dans un « écosystème numérique global avec des acteurs internationaux importants comme Google, Microsoft, Amazon, Akamai, Netflix ou Facebook », écrit l’entreprise dans un communiqué.

Stephan Drescher, directeur général d’envia TEL, décrit quant à lui le nouveau nœud Internet de manière imagée : « Le DE-CIX Leipzig nous relie aux points d’échange de données internationaux par le chemin le plus court. Comparons le DE-CIX Leipzig au trafic aérien : le point d’échange de données à Leipzig est comme une destination qui est désormais desservie dans le monde entier. Plus aucun aéroport de transfert n’est nécessaire. Ainsi, à l’avenir, les données ne devront plus faire escale à un point d’échange éloigné, mais il y aura une liaison directe avec l’Allemagne de l’Est. Cela permet de réduire la latence des connexions Internet pour les entreprises, les communes et les écoles connectées de la région, et donc de les rendre plus rapides, plus stables et de meilleure qualité ».