Délai de grâce prolongé : les cours en ligne devront payer une commission à Apple plus tard

Les fournisseurs d’événements en ligne dans les applications iPhone peuvent continuer à facturer eux-mêmes et ne doivent donc pas payer de commission à Apple pour le moment. En raison de la « résurgence de Covid » et des conséquences qui en découlent pour les événements et les cours, le délai a été repoussé au 30 juin 2022, a indiqué l’entreprise aux développeurs.

Par la suite, ces applications devront toutefois traiter toutes les ventes via l’interface de paiement in-app d’Apple. Cette exigence s’applique à la quasi-totalité des applications iOS qui vendent des contenus numériques, Apple retenant ainsi automatiquement jusqu’à 30 % de commission.

Apple précise que les « offres en temps réel de personne à personne » doivent rester exclues de la directive. Les applications proposant par exemple des cours de fitness individuels, des consultations médicales en ligne ou des cours particuliers pour les élèves peuvent donc continuer à être facturées directement, par exemple en saisissant les données de la carte de crédit.

À l’origine, les applications de cours devaient facturer leurs offres via l’interface de paiement d’Apple au plus tard à partir de fin 2020. Avec les premiers lockdowns au début de l’année 2020, l’offre de cours en ligne a explosé et Apple a manifestement voulu en tirer profit, mais n’a pas voulu le faire : le délai a été prolongé pour la troisième fois. Il y a également eu des plaintes importantes de la part des fournisseurs concernés, dont certains se sont apparemment plaints auprès des autorités de régulation.

Les directives d’Apple concernant les achats in-app sont depuis longtemps controversées et font désormais l’objet d’une attention accrue de la part des autorités de la concurrence, notamment en Europe. Apple a entre-temps supprimé de son règlement l’interdiction de communication initiale qui interdisait aux développeurs d’informer leurs clients des autres possibilités de paiement en dehors des applications. Apple s’accroche aux directives concernant les achats in-app et le droit à une commission sur la vente de contenus numériques.

Apple a également reporté à l’été 2022 la mise en œuvre d’une autre exigence : Les applications qui permettent de créer un compte ne devront intégrer une fonction de suppression du compte et des données de l’utilisateur qu’à partir de cette date. La décision de prolonger ce délai a été prise en raison de la « complexité » de la mise en œuvre, a indiqué Apple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici