Développement web : Parcel 2.0 apporte un nouveau système de plug-in

L’outil de construction web Parcel a été publié en version 2.0. Il est disponible en open source, est censé simplifier le développement web avec une « configuration zéro » et convient également aux applications plus importantes. Les technologies web prises en charge sont JavaScript, TypeScript, HTML et CSS. La plate-forme cible peut être sélectionnée à volonté.

Parcel est déjà utilisé par Adobe, Atlassian et Microsoft. Par exemple, certaines parties des pages de la documentation de Microsoft sont basées sur elle.

Pour améliorer les performances, la version 2.0 bénéficie d’un nouveau compilateur JavaScript écrit en Rust. En outre, l’équipe Parcel s’est attachée à paralléliser davantage l’architecture afin qu’elle puisse désormais utiliser plus efficacement tous les cœurs du processeur.

Un nouveau système de plug-in confère à Parcel 2.0 une extensibilité totale, ce qui, selon l’équipe de développement, devrait lui permettre de passer de petits projets secondaires à de grandes applications de production aux exigences complexes.

L’agitation des arbres est activée par défaut dans Parcel 2.0 et fonctionne avec les modules ES, CommonJS, les importations dynamiques et les modules CSS. En outre, la nouvelle version est livrée avec l’option CLI --log-level verbose pour le débogage. Il est censé afficher des informations détaillées dans le terminal si le secouage de l’arbre ne fonctionne pas comme prévu.

Parcel 2.0: Eine neue CLI-Option zeigt zusätzliche Informationen an, um Tree-Shaking-Fehler aufzudecken.

Parcel 2.0 : Une nouvelle option CLI affiche des informations supplémentaires pour détecter les erreurs de secouage des arbres.

(Image : Parcel)

La prise en charge complète du format SVG offre également de nouvelles possibilités dans la version 2.0. Entre autres choses, des balises telles que <image> et <use> les dépendances externes référencées ainsi que les scripts et les styles.

Vous trouverez de plus amples informations sur Parcel 2.0 dans les notes de publication et le dépôt GitHub associé. Un tout nouveau site web est également disponible pour accompagner la nouvelle version principale de l’outil, qui est sous licence MIT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici