AccueilActualités informatiqueDevuan 4.0 : Comme Debian 11, mais sans systemd

Devuan 4.0 : Comme Debian 11, mais sans systemd

Avec « Chimaera », les développeurs qui se font appeler Veteran Unix Administrators (VUA) ont achevé la quatrième version de la distribution Devuan basée sur Debian GNU/Linux. Devuan n’utilise pas le vaste framework systemd de Lennart Poettering comme système init, mais offre à l’utilisateur le libre choix entre le classique et minimal SysVinit, le système init et superviseur OpenRC basé sur celui-ci, ou runit, qui est optimisé pour un code compact et la vitesse. Lors de l’installation, l’utilisateur peut choisir entre ces trois systèmes d’init.

Sommaire

Alors que SysVinit fonctionne de manière rudimentaire et utilise des scripts Bash pour démarrer tous les processus et services requis, OpenRC, qui est également utilisé dans Gentoo Linux, simplifie ces scripts et construit un arbre de dépendances à partir de ceux-ci. Grâce à sa simplicité et à sa compatibilité POSIX, OpenRC fonctionne dans des systèmes GNU/Linux minimaux tels que Alpine Linux – utilisé par Docker – et même les BSD. Runit, enfin, est dit compact, rapide et portable et active ou désactive des services via des liens symboliques. En développant runit, les développeurs ont emprunté quelques éléments aux « outils démons » classiques.

Lettre d’information iX : des arrière-plans mensuels passionnants pour le nouveau numéro

Connaissez-vous déjà les iX-Une lettre d’information ? Abonnez-vous maintenant et ne manquez rien de la date de publication chaque mois : heise.de/s/NY1E Le prochain numéro porte sur le sujet de couverture du numéro de novembre.iXDétecter et repousser les attaques à temps.

Les développeurs de Devuan ont choisi la version actuelle de Debian GNU/Linux 11.1 « Bullseye » avec un noyau Linux 5.10 comme modèle pour Devuan 4.0. Avec un effort méticuleux, ils suppriment le framework systemd et le remplacent par SysVinit – créant ainsi dans un premier temps une sorte de Debian qui peut être administrée de manière classique, comme cela était connu jusqu’à « Wheezy ». Il est alors relativement facile de rendre d’autres systèmes init tels que OpenRC et runit disponibles sur ce système de base.

Presque tous les environnements de bureau disponibles dans la version actuelle de Debian sont également disponibles sous Devuan. Il s’agit notamment du classique Xfce, du minimaliste LXQt, du successeur de GNOME2, MATE, Cinnamon et même KDE. GNOME Flashback, qui a évolué à partir de GNOME Fallback, est également disponible. Il s’agit du GNOME3 actuel, mais au lieu d’un bureau ludique, il imite le fonctionnement d’un bureau GNOME2.x. GNOME Flashback est livré avec Debian et Ubuntu, par exemple, mais contrairement à MATE, il utilise les bibliothèques de GNOME 3 (mais est très en retard sur son développement) et utilise GTK+ 3.

Sinon, Devuan 4.0 « Chimaera » comporte toutes les innovations qui ont déjà trouvé leur place dans Debian GNU/Linux 11.0/11.1. L’installation est presque identique, mais offre parfois plus de choix – par exemple, si vous voulez que l’écran de connexion de GNOME Flashback soit présenté via gdm3 ou slim. En outre, les environnements de bureau peuvent également être installés sans le cadre PulseAudio.

Devuan GNU/Linux 4.0 « Chimaera » est maintenant disponible gratuitement sur la page du projet pour amd64 et i386 sous forme d’image ISO (minimale), d’image serveur et de bureau en direct. Grâce au paramètre expert, le système peut être installé avec ou sans micrologiciel non libre. Avec le live desktop, ce firmware est préinstallé, ce qui est pratique pour les premiers tests. Cela peut aider les propriétaires de certains PC Ryzen avec APU à sortir du pétrin, car sans ce firmware AMD, un écran graphique noir peut apparaître après l’installation. Les images pour les CPU ARM, comme sur le Raspberry Pi, ne sont pas officiellement disponibles, mais sont soutenues par la communauté.

Plus d'articles