AccueilActualités informatiqueEnquête : peu d'utilisateurs d'iPhone sont intéressés par l'autoréparation

Enquête : peu d’utilisateurs d’iPhone sont intéressés par l’autoréparation

Combien d’utilisateurs voudront à l’avenir réparer eux-mêmes leur iPhone ou leur Mac ? Apple a commencé à publier des instructions officielles d’entretien et de réparation – d’abord aux États-Unis, mais bientôt aussi en Europe – et prévoit de lancer prochainement sa propre boutique en ligne pour les pièces de rechange originales du groupe.

Sommaire

Cela fait suite à des demandes de longue date de la part des activistes du « Right to Repair ». Certes, les pièces de rechange et les instructions ne sont disponibles que pour les iPhone 12 et 13 plus les Macs M1 de toutes les générations, mais cette mesure est tout à fait révolutionnaire pour Apple. En ouvrant les possibilités de réparation aux clients finaux, l’entreprise coupe également l’herbe sous le pied des initiatives en question, qui ne demandent pas seulement des droits de réparation volontaires, mais aussi des obligations légales.

Toutefois, le groupe cible pour les réparations personnelles serait plutôt restreint. C’est du moins la conclusion d’une nouvelle étude sur le « Self Service Repair Program » d’Apple, réalisée par la société d’études de marché Consumer Intelligence Research Partners (CIRP). Le résultat : dans le meilleur des cas, une « petite partie » des acheteurs d’iPhone serait intéressée par les réparations personnelles, qui repousseraient alors également l’achat d’un nouveau modèle.

Selon le CIRP, 14 pour cent des utilisateurs d’iPhone ont des problèmes avec leur batterie et doivent la recharger plus souvent. Six pour cent se promènent avec un écran cassé qui rend l’utilisation impossible, 12 pour cent ont certes un verre cassé, mais peuvent continuer à utiliser leur appareil. Les mises à niveau seraient volontiers effectuées pour disposer de plus de mémoire et de processeurs plus rapides.

Mais la plupart des acheteurs d’iPhone ont « des téléphones plus qu’utilisables de manière adéquate ». C’est pourquoi le « Self Service Repair Program » ne devrait pas entraîner de reports d’achat d’iPhone. Il n’a toutefois pas été demandé combien d’utilisateurs ont effectivement les compétences nécessaires – ou combien se sentent capables de réparer eux-mêmes leur appareil.

Plus d'articles