AccueilActualités informatiqueEnvironnement de développement : NetBeans 12.5 corrige les problèmes avec Gradle et...

Environnement de développement : NetBeans 12.5 corrige les problèmes avec Gradle et Maven

L’équipe NetBeans, sous l’égide de l’Apache Software Foundation (ASF), a publié la version 12.5 de l’environnement de développement du même nom. Près de 130 demandes de retrait ont été traitées pour cette mise à jour, qui concerne de nombreuses corrections de bogues et améliorations autour de Java ainsi que des outils de construction Gradle et Maven.

Sommaire

La version Java 17 LTS récemment publiée officiellement peut être utilisée dans NetBeans, mais l’intégration est encore expérimentale – pour une utilisation productive, Java 8 et 11 sont toujours considérés comme les versions LTS préférées. Au-delà de cela, NetBeans 12.5 offre quelques améliorations concrètes : Par exemple, il y a une nouvelle fenêtre pour vérifier les valeurs valides des expressions régulières avec les conseils correspondants. Le serveur LSP (Language Server Protocol) a été étendu pour inclure les conseils déclaratifs de Java et au lieu des fichiers .java, les fichiers .class sont maintenant exécutés de préférence si la classe en question existe déjà.

Lorsqu’ils travaillent avec l’outil de construction Maven, les développeurs peuvent désormais également gérer les projets dans un espace de nom https. Un problème avec l’application Web Maven a également été corrigé, ce qui, en conjonction avec les outils Maven de Payara Micro, pouvait conduire à ce que les projets nettoyés ou nouvellement créés soient fournis deux fois.

Les mises à jour du LSP de Gradle permettent désormais d’effectuer des configurations directement dans l’outil de construction, par exemple pour modifier l’attribut --continuous-mode. D’autre part, afin d’éviter le comportement éventuellement irritant du débogueur dans l’application --continuous-Certaines actions peuvent désormais être désactivées à l’aide des fournisseurs d’actions Gradle. Cela peut empêcher le débogueur de redémarrer l’application à chaque fois qu’il enregistre un fichier de projet.

NetBeans : du projet étudiant à la fondation Apache Software Foundation

L’environnement de développement NetBeans a une histoire mouvementée et ses racines se trouvent en République tchèque, tout comme l’un de ses principaux concurrents, IntelliJ IDEA. C’est là, en 1996, que les étudiants ont développé les bases de la fondation de l’entreprise NetBeans avec le projet Xelfi. En 1999, Sun Microsystems, la société mère de Java, a racheté l’entreprise.

Enfin, avec le rachat de Sun par Oracle, l’environnement de développement s’est retrouvé chez le fabricant de bases de données, qui l’a cédé à la Fondation Apache Software en 2016. Elle y est d’abord passée par la phase probatoire dite de l’incubateur, qu’elle a quittée avec succès en avril 2019, peu après la sortie de NetBeans 11.0.

Malgré des concurrents notables tels qu’IntelliJ IDEA et l’IDE Eclipse, NetBeans dispose d’une base d’utilisateurs fidèles. L’un des représentants les plus éminents est probablement le père de Java, James Gosling, qui utilise la version actuelle a accueilli la dernière version sur Twitter.

La prise en charge du framework JVM Micronaut, qui est disponible pour les développeurs depuis NetBeans 12.4, a également été étendue. Entre autres choses, la fonction de redémarrage automatique de Micronaut peut désormais être utilisée. mn:run peut désormais être utilisé pour les constructions Maven et le framework peut également être utilisé pour créer des projets pour le JDK 16.

Un aperçu de toutes les autres innovations importantes de NetBeans 12.5 est fourni par l’article sur le blog officiel d’Apache NetBeans. Un aperçu complet peut être trouvé dans le repo GitHub du projet, qui renonce à une nouvelle version LTS pour l’année en cours. Selon la feuille de route actuelle, la version 12 restera la version LTS officielle jusqu’à la sortie de NetBeans 13 avec support à long terme, prévue pour février 2022.


(carte)

Plus d'articles