Etude : le travail hybride est venu pour rester

Aryaka a réalisé pour la sixième fois l’étude « Global State of the WAN » et a publié les résultats dans un rapport. Le fournisseur de Cloud-First-WAN (Wide Area Network) a interrogé dans le cadre de cette enquête mondiale des personnes issues de 1600 entreprises, dont des administrateurs IT et réseau, des CTO et des CIO. Parmi les thèmes abordés figurent la situation actuelle et les perspectives d’avenir du travail hybride ainsi que les applications cloud les plus populaires.

L’étude a donné plusieurs choix quant au nombre de leurs sites de travail locaux que les entreprises interrogées ont fermé au cours des 18 derniers mois. La fermeture de 26 à 50 pour cent des sites de travail a été la plus fréquemment citée – c’est ce qu’a indiqué près d’un quart (24 %). Vingt et un pour cent des entreprises ont même fermé plus de la moitié de leurs sites, tandis que 14 % ont décidé de les conserver tous. Par région, les Amériques en particulier ont maintenu tous les sites de travail sur place (22 %), tandis que l’Europe n’en a conservé que la moitié (11 %).

Dans 39 % des entreprises, plus de 50 % des employés travaillent actuellement à distance, mais le plus souvent (43 %), cela concerne entre 25 et 50 % de l’effectif. Et même après la pandémie, 43 % des entreprises prévoient qu’au moins un quart, voire la moitié de leur personnel travaillera à distance. Selon 32 % des personnes interrogées, le travail à distance post-pandémique concernera même plus de la moitié du personnel.

La majorité des applications utilisées se trouvent dans le cloud – c’est ce qu’ont déclaré 30 % des entreprises interrogées. Les participants à l’étude ont cité Microsoft Teams (58 %), Office 365 (55 %), Zoom (35 %), Google Docs (35 %) et Salesforce (28 %) comme les applications cloud/saaS les plus fréquentes. Les résultats sont similaires à ceux de l’année dernière, mais Microsoft Teams est passé de la quatrième à la première place. Dans l’enquête de l’année dernière, Office 365 occupait la première place, suivi de Google Docs et Zoom.

D’autres résultats de l’étude portent entre autres sur les risques de sécurité perçus. Ceux-ci sont également liés à la nouvelle méthode de travail, car les entreprises interrogées ont cité la sécurisation de l’environnement de travail hybride comme étant la principale préoccupation en matière de sécurité.

Le « Global State of the WAN Report » d’Aryaka de cette année est basé sur les réponses de plus de 1600 personnes travaillant dans des entreprises de différents secteurs tels que la technologie, les logiciels et Internet, la fabrication ou la finance. Les sièges sociaux des entreprises sont situés en Europe (30 %), en Amérique du Nord (28 %), en Asie hors Chine (19 %), en Chine (8 %) et en Amérique latine (6 %). En outre, 11 % des entreprises sont actives dans plus de 20 pays.

Lire aussi

Vous trouverez tous les détails dans un article de blog ainsi que dans le rapport téléchargeable en échange de vos coordonnées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici