AccueilActualités informatiqueÉtude sur les médias sociaux : l'estime de soi influencée par 93...

Étude sur les médias sociaux : l’estime de soi influencée par 93 % des répondants

Selon une enquête récente, les médias sociaux ont un impact direct sur la confiance en soi de 93 % des Allemands. 58 % des personnes interrogées déclarent que la fonction « cacher les likes » sur Instagram et Facebook a réduit leur peur de poster. Pour les Français et les Américains, le sentiment de « bonheur » a été le plus influencé par les médias sociaux.

L’étude, commandée par ExpressVPN, a interrogé 1500 participants d’Allemagne, de France et des États-Unis, âgés de 16 à 24 ans, sur leur utilisation des médias sociaux. Les principaux sujets abordés étaient l’influence de la consommation des médias sur le bien-être psychologique ainsi que la vie privée en ligne de la génération Z.

Sommaire

En Allemagne, 40 % des personnes interrogées ont également déclaré qu’elles avaient déjà supprimé leurs propres messages simplement parce qu’ils n’avaient pas reçu suffisamment de « likes ». Ce chiffre est de 47 % aux États-Unis et de 32 % en France. En outre, 25 % des personnes interrogées en Allemagne ont déclaré avoir acheté des suiveurs. Aux États-Unis, ce taux était même de 33 % et en France de 22 %. En outre, selon les résultats de l’enquête, certains faux comptes sont en circulation. 36 % ont un faux compte sur Instagram et 38 % ont trois comptes ou plus, que 29 % utilisent ensuite pour consulter secrètement les comptes des autres.

(7 images)

Étude sur les médias sociaux : principaux résultats (Image : ExpressVPN)

Si toutes les personnes interrogées ont au moins un compte de médias sociaux, il existe des différences entre les pays en ce qui concerne les plateformes les plus populaires. Si Instagram est le plus populaire en Allemagne, les Français préfèrent Snapchat ; aux États-Unis, YouTube occupe la première place chez les jeunes. Les premiers ont même déclaré qu’ils considéraient Instagram comme la plateforme sociale la plus fiable en termes de confidentialité, les jeunes Français font confiance à Snapchat et les Américains à YouTube, selon les résultats de l’étude.

Soixante-dix pour cent des personnes interrogées ont déclaré être préoccupées par le partage excessif de données personnelles sur les médias sociaux, 68 % par le partage de données à des fins publicitaires et 69 % par l’utilisation d’images personnelles pour la reconnaissance faciale. Néanmoins, le désir de célébrité prévaut pour beaucoup. 77 % seraient prêts à divulguer des informations sur les réseaux qui révéleraient leur identité afin de devenir célèbres. En outre, 48 % d’entre eux seraient prêts à révéler davantage de données afin d’obtenir rapidement de nouvelles fonctions dans les applications.

Plus d'articles