AccueilActualités informatiqueFOSDEM : KDE fait une démonstration de Plasma Mobile pour les smartphones

FOSDEM : KDE fait une démonstration de Plasma Mobile pour les smartphones

Sur son propre stand virtuel, KDE a fait une présentation en direct de KDE Plasma Mobile pour le lancement du FOSDEM de cette année. Cette interface pour appareils à écran tactile, tablettes et smartphones sélectionnés, est en développement depuis presque sept ans et provient de l’environnement de bureau du projet KDE. L’interface utilisateur pour écrans tactiles partage les bibliothèques de base de KDE, le framework Qt et quelques programmes qui en découlent avec le bureau Plasma normal.

Sommaire

La semaine prochaine, la version 5.24 de KDE Plasma Mobile devrait être disponible. Le numéro de version suit le même rythme que KDE Plasma sur le bureau Linux et 5.24 sera à nouveau une édition avec un support à long terme, qui devrait recevoir des corrections de bugs jusqu’en octobre 2023. Dans leur présentation, les développeurs de KDE ont mis l’accent sur les nouveautés et les programmes KDE préinstallés pour les smartphones, qui ont visiblement mûri, même si leur nombre est limité. C’est aussi pour prouver que KDE Plasma Mobile peut déjà être une alternative réaliste à Android en tant qu’interface pour un groupe d’utilisateurs désireux d’expérimenter.

Pas de surprise : seuls quelques modèles de smartphones entrent en ligne de compte pour Plasma Mobile sans grandes concessions en matière de support matériel. Actuellement, l’équipe Plasma Mobile du projet KDE s’occupe principalement des Pinephones et Pinephone Pro, relativement peu problématiques, comme appareils de développement et de démonstration. Actuellement, il existe trois images Linux pour ce matériel afin d’utiliser Plasma Mobile : PostmarketOS, openSUSE et Manjaro. L’installation reste plus complexe que celle des ROM personnalisées pour les appareils Android et nécessite encore quelques solutions de contournement manuelles pour activer le modem et le Bluetooth. Pour tester sur du matériel x86 et dans des machines virtuelles, il existe aussi une ancienne édition de KDE-Neon, mais elle n’est plus maintenue depuis un an.

Lors de la démonstration en direct, Manjaro a été utilisé sur le pinephone, sur lequel Plasma Mobile, grâce au matériel pris en charge, fait actuellement la meilleure figure face à la puissante concurrence, selon les présentateurs du talk : l’interface utilise Kwin sous Wayland, réagit de manière fluide aux saisies et aux appels vocaux après les progrès de l’année dernière. Les SMS et le transfert de données fonctionnent sans problème depuis la transformation d’Ofono en un gestionnaire de modem mieux entretenu.

Parmi les applications KDE installées, on trouve les applications familières de KDE comme la visionneuse de documents Okular ou le lecteur de musique Elisa et le client de chat matriciel Neochat. Un nouveau lecteur de musique pour YouTube a été ajouté, qui utilise YouTube-DL en arrière-plan et télécharge d’abord la musique sous forme de fichier audio. Plasma Mobile est revenu de Pipewire, qui ne semblait pas encore assez mûr pour cette utilisation, à PulseAudio. Une nouvelle application de calendrier s’appuie, comme KDE Plasma 5.x, sur le service Akonadi avec différents backends pour la synchronisation des rendez-vous.

Ces programmes Qt préinstallés se présentent sous la forme d’une interface optimisée pour les écrans tactiles. Ce tour de force a été réalisé grâce au framework UI Kirigami, qui affiche désormais une barre de commande mieux adaptée aux smartphones en bas d’une application, et non plus une barre latérale.

Pour les développeurs derrière Plasma Mobile, le thème de la convergence reste important : si l’on connecte le Pinephone à un écran HDMI ainsi qu’à une souris et un clavier via une station d’accueil multiports sur le port USB-C, le smartphone commute alors la sortie d’image en mode bureau. L’interface utilisateur de Plasma Mobile passe alors du mode portrait au mode paysage et présente un bureau Linux presque normal comme outil de travail particulièrement mobile. Les développeurs signalent toutefois que les barres graphiques actuellement encore faibles sur le pinephone avec Plasma Mobile ne peuvent pas supporter des résolutions élevées au-delà de 1080p.

Il est également possible de visionner ultérieurement la discussion FOSDEM enregistrée et la démonstration en direct de Plasma Mobile.

Plus d'articles