AccueilActualités informatiqueGaia-X : l'Agence fédérale des réseaux alloue 117 millions d'euros à des...

Gaia-X : l’Agence fédérale des réseaux alloue 117 millions d’euros à des projets

Onze projets ont obtenu un total de 117,4 millions d’euros dans le cadre du concours de promotion Gaia-X. Plus de 130 projets au total ont participé à ce concours organisé par le ministère fédéral de l’économie et de la protection du climat. L’Agence fédérale des réseaux a sélectionné les gagnants et est responsable des décisions d’attribution de subventions. Les subventions sont engagées jusqu’en 2024, ce qui signifie que chaque projet disposerait mathématiquement de 3,5 millions d’euros par an, si la répartition était identique.

Gaia-X est un projet européen commun qui vise à fournir une infrastructure de données compétitive et fiable dans laquelle différents services en nuage peuvent coopérer entre eux. Les fournisseurs doivent se présenter dans un catalogue et présenter leurs offres dans un format de données standardisé. Dans le réseau Gaia-X, il doit être possible, sur la base de certificats, d’identifier d’autres partenaires et de décider de leurs droits d’accès.

Selon l’Agence fédérale des réseaux, les projets soutenus sont d’une importance suprarégionale et couvrent de nombreux secteurs. L’objectif serait de rendre les applications basées sur Gaia-X praticables grâce aux subventions. Pendant la durée de la subvention, l’Agence fédérale des réseaux assure le suivi des projets et contrôle le versement des subventions, en veillant à ce que les fonds soient dépensés conformément aux besoins et à ce qu’ils soient utilisés conformément à leur destination. Les onze projets sélectionnés proviennent d’un grand nombre de secteurs, tels que la finance, l’éducation ou la santé.

Sommaire

Trois exemples d’applications prévues sont EuroDaT, MERLOT et HEALTH-X dataLOFT. EuroDaT est conçu comme un administrateur de données neutre et doit, selon l’appel d’offres, permettre aux entreprises, aux scientifiques et aux autorités d’échanger des données de manière sûre, conforme à la loi et largement automatisée. Les silos de données doivent être rendus utilisables pour des analyses consolidées par les propriétaires de données et des tiers, en associant les technologies et les procédures les plus modernes aux idées et aux développements les plus récents dans le domaine juridique.

MERLOT devrait offrir des places de marché pour les espaces de données éducatives et les services au sein de l’écosystème Gaia-X, reliés par des assistants numériques sécurisés et basés sur l’IA. La plate-forme aidera les utilisateurs à apprendre tout au long de leur vie et à s’orienter dans leur formation, leur profession et leur carrière. L’objectif du projet HEALTH-X dataLOFT est de développer des applications transparentes basées sur le cloud dans le domaine des soins de santé, qui intègrent des normes Gematik juridiquement contraignantes et des solutions d’infrastructure télématique. Les utilisateurs doivent pouvoir contrôler leurs propres données de santé.

En principe, Gaia-X est conçu comme une plateforme ouverte et transparente pour la mise en commun et le partage de données. Selon l’Agence fédérale des réseaux, cela devrait permettre de réaliser des potentiels économiques, par exemple en encourageant l’innovation, en créant des synergies et en rendant possibles de nouveaux modèles commerciaux rapidement modulables. Dans ce contexte, ce sont surtout les politiciens et les institutions politiques qui semblent être actuellement les forces motrices, tandis que les entreprises participantes sont certes d’accord avec les objectifs et les préoccupations du projet, mais verraient d’un œil critique la forte concentration sur le côté réglementaire. Les personnes intéressées par une participation à Gaia-X peuvent s’adresser aux hubs régionaux Gaia-X, à partir desquels le projet est organisé et géré. Il n’existe pas de référentiels GitHub ou GitLab généraux pour Gaia-X. Les communications de la Bundesnetzagentur à ce sujet peuvent être trouvées ici.

Plus d'articles