AccueilActualités informatiqueIl y a 25 ans : Apple rachète Next - avec Steve...

Il y a 25 ans : Apple rachète Next – avec Steve Jobs

Il y a 25 ans, Apple a racheté Next, la nouvelle entreprise du co-fondateur d’Apple Steve Jobs, qui avait été évincé, en pleine crise et sans système d’exploitation prometteur. Ce rachat a été un double coup de pouce : il manquait au Mac OS classique une base moderne, qu’Apple a acquise à l’époque avec Nextstep – il a apporté aux Mac des caractéristiques clés telles que le multitâche préemptif, le multithreading, la protection mémoire pour les applications et une architecture moderne orientée objet.

Sommaire

NeXTstation avec Nextstep (15 images)

La NeXTstation, toujours une attraction pour le public de la rédaction de c’t.

De plus, cela a fait revenir Steve Jobs chez Apple – au début en tant que simple « conseiller ». Mais Jobs a rapidement pris le contrôle et a évincé de la direction du groupe, à peine six mois plus tard, le chef d’Apple de l’époque, Gil Amelio, responsable de ce marché astucieux. Jobs a ensuite coupé de nombreux produits et projets et a complètement réorienté l’entreprise vers quelques gammes de produits et l’imbrication ferme du matériel et des logiciels ainsi que – plus tard – des services.

Le 21 décembre 1996, Christian Persson écrivait pour heise online :

« Les spéculations sur le prochain système d’exploitation Macintosh sont terminées. Apple achète Next Software, la société du charismatique et obstiné cofondateur d’Apple, Steve Jobs, pour un prix de 400 millions de dollars US. Le logiciel avancé NextStep doit être combiné avec les logiciels d’Apple pour former un nouveau système d’exploitation. […] Au cours des dernières semaines, les spéculations sur le futur MacOS ont été nombreuses. Après que la direction d’Apple ait rejeté l’ancienne stratégie de système d’exploitation (« Copland ») et n’ait plus exclu l’adoption de technologies externes, le BeOS de l’ancien développeur en chef d’Apple, Jean-Louis Gassée, était considéré comme le favori parmi les successeurs potentiels de MacOS. D’autres sources ont également cité Solaris de Sun et Windows NT comme base possible pour un nouveau système d’exploitation Apple ».

En fait, Nextstep, respectivement Openstep, a servi de base à un nouveau Mac OS. Le groupe a réuni l’OS basé sur Unix et l’interface Platinum de Mac OS 8 (projet « Rhapsody »), et a lancé le résultat sur le marché sous le nom de Mac OS X Server 1.0. L’interface utilisateur colorée Aqua n’a suivi qu’en 2000, Mac OS X 10.0 a finalement été commercialisé en mars 2001. Il constitue aujourd’hui encore la base de tous les systèmes d’exploitation Apple, dont macOS et iOS.

Mac OS X : la préhistoire (10 images)

Mac OS 9 a été lancé en octobre 1999 et a été la dernière version de l’ancien système d’exploitation d’Apple. Près de 20 ans après la présentation du premier Macintosh, il ne répondait plus aux exigences d’un système d’exploitation moderne. Il ne maîtrisait par exemple que le multitâche coopératif obsolète, dans lequel ce n’est pas l’OS qui distribue les ressources de manière centralisée. Lorsque les programmes s’occupent eux-mêmes de la puissance de calcul nécessaire, ils se mettent souvent en travers de la route. Le Mac OS ne disposait pas non plus à l’époque d’une gestion protégée de la mémoire, si bien que les applications se plantaient régulièrement les unes les autres. En outre, il n’y avait pas de véritable gestion multi-utilisateurs ; le Mac OS classique ne faisait que simuler cette gestion en proposant des environnements de bureau de conception différente.

L’article sur le rachat de Next par Apple peut être consulté sur heise online, même si le forum de discussion n’existait pas encore à l’époque :

  • Apple rachète Next – retour de Steve Jobs

Plus d'articles