AccueilActualités informatiqueKubermatic Kubernetes Platform 2.19 gère des clusters externes

Kubermatic Kubernetes Platform 2.19 gère des clusters externes

Avec la version 2.19 de Kubermatic Kubernetes Platform (KKP) actuellement disponible, les utilisateurs ont pour la première fois la possibilité de gérer des clusters externes directement via le tableau de bord intégré et d’effectuer des mises à niveau si nécessaire. L’entreprise hambourgeoise Kubermatic dote en outre la nouvelle version de sa plateforme d’automatisation native du cloud de nouvelles fonctions pour améliorer les connexions réseau et leur surveillance continue.

Sommaire

Les principales nouveautés de KKP 2.19 profitent aussi bien aux utilisateurs de l’édition Enterprise (EE) qu’à ceux de l’édition Community (CE). Par exemple, la gestion étendue des clusters via le tableau de bord intégré inclut désormais les déploiements Kubernetes sur des systèmes de clusters externes. Les instances de cluster fonctionnant sur des plateformes telles que Azure Kubernetes Service (AKS), Elastic Kubernetes Service (EKS) ou Google Kubernetes Engine (GKE) peuvent être entièrement gérées dans KKP après l’importation, tout comme les clusters internes. Toutes les données des clusters sont disponibles de manière centralisée via de simples appels API. Les déploiements et les mises à niveau peuvent également être déclenchés directement à partir de là.

L’outil de réseau Cilium, compatible avec la Container Networking Interface (CNI), qui permet de mettre à disposition des connexions réseau sécurisées entre des applications conteneurisées, est désormais entièrement disponible. Les utilisateurs de KKP ont ainsi le libre choix entre les CNI Canal et Cilium – les deux peuvent être installés dans le cluster d’utilisateurs selon les préférences. Afin de garantir une observabilité complète, l’équipe Kubermatic a également intégré le module Hubble en complément de Cilium CNI. Hubble s’appuie sur Cilium et eBPF (extended Berkeley Packet Filter) et fournit des informations détaillées sur la communication et la sécurité du réseau.

Observability mit Hubble

Observabilité détaillée avec Hubble

(Image : Kubermatic)

Kubermatic veut garantir de meilleures performances lors de l’utilisation de Cilium avec eBPF en prenant en charge le service Konnectivity, qui remplace l’approche actuelle par OpenVPN et Network Address Translation (NAT). Konnectivity offre un proxy au niveau TCP pour la communication entre le niveau de contrôle (cluster d’amorçage) et les nœuds de travail (cluster d’utilisateurs). Il est basé sur le projet apiserver-network-proxy situé en amont. Le débit de données devrait ainsi être multiplié par plus de 10.

Une autre nouveauté de KKP 2.19 concerne les déploiements Kubernetes dans les environnements à cloisons aériennes, c’est-à-dire les environnements avec des réseaux séparés physiquement et/ou logiquement. Afin de pouvoir mettre à disposition et exploiter des applications dans de tels environnements tout en ayant un contrôle suffisant sur le système d’exploitation, l’Operating System Manager (OSM) élargit l’étendue des fonctions du contrôleur de machine Kubermatic. L’OSM découple les configurations du système d’exploitation en ressources dédiées et isolées, ce qui garantit une plus grande modularité et une maintenance plus simple. Selon l’annonce, la première étape vers une connexion complète aux clusters air-appliqués a ainsi été franchie, mais la fonction de l’OSM est pour l’instant encore considérée comme expérimentale.

Le blog sur la disponibilité générale de KKP 2.19 et le changelog sur GitHub donnent un aperçu de toutes les modifications et nouvelles fonctions.

Plus d'articles