La plateforme Kubermatic Kubernetes 2.18 ajoute la surveillance des clusters

La version 2.18 de la plateforme Kubermatic Kubernetes (KKP) est désormais disponible. L’entreprise hambourgeoise Kubermatic dote l’édition Enterprise (EE) et l’édition Community (CE) d’une série de nouvelles fonctions. Parmi les améliorations, citons une interface utilisateur révisée pour la sauvegarde et la restauration, les modèles de cluster, l’intégration de KubeVirt pour la prise en charge du métal nu et la surveillance, la journalisation et la modification (MLA) du cluster multi-utilisateurs pour une configuration simplifiée de Kubernetes.

En particulier dans les scénarios de périphérie, la mise en place et la configuration de l’environnement Kubernetes peuvent être compliquées. KKP 2.18 vise à simplifier autant que possible la surveillance, la journalisation et l’émission d’alertes pour les utilisateurs en intégrant des outils éprouvés tels que Prometheus, Grafana, Loki et Cortex. Même dans le cluster multi-utilisateurs, les réglages, y compris les autorisations dépendant des rôles, peuvent être effectués en un clic via le tableau de bord KKP. Toutes les données nécessaires à cet effet sont également stockées de manière centralisée sur le cluster d’origine, d’où elles peuvent être distribuées à tous les clusters utilisateurs, même dans les grands environnements distribués.

Les modèles de clusters offrent un nouveau moyen facile de créer et de déployer des clusters. À cette fin, les paramètres d’un cluster entièrement configuré peuvent être sauvegardés comme modèle. Les modèles sont alors non seulement disponibles pour les administrateurs, mais peuvent également être mis à disposition au niveau du projet ou de l’utilisateur pour déployer d’autres clusters en quelques clics. Les données d’utilisation associées aux clusters peuvent également être stockées de manière centralisée et analysées sous forme de fichiers CSV, par exemple en vue de leur optimisation ultérieure ou également à des fins de facturation.

La société anciennement connue sous le nom de Loodse, Kubermatic, s’est à nouveau consacrée au thème de la sauvegarde et de la restauration pour la version 2.18 de son KKP. Grâce à une nouvelle interface utilisateur, les utilisateurs peuvent activer et configurer les fonctions de sauvegarde automatique annoncées dans KKP 2.17. En plus des sauvegardes à n’importe quelle fréquence, des instantanés des états respectifs des clusters peuvent également être sauvegardés et utilisés comme point de départ pour la restauration ou la création de nouvelles instances.

En ce qui concerne la prise en charge des machines nues, les utilisateurs de KKP devraient se réjouir de l’intégration native de la version actuelle du runtime de virtualisation KubeVirt, qui permet notamment de diviser les machines nues en segments plus petits et offre ainsi plus d’options pour optimiser l’infrastructure du centre de données.

Un aperçu complet de toutes les améliorations et des nouvelles fonctions de la plateforme d’automatisation Kubernetes, qui est disponible en open source sous la licence Apache 2.0, se trouve dans l’annonce de KKP 2.18. La nouvelle version sera disponible au téléchargement à partir du 16 septembre.


(carte)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici