La production du modem 5G d’Apple devrait commencer en 2023

Apple aurait l’intention de commencer la production de sa propre puce de téléphonie mobile en 2023. En collaboration avec son partenaire de fabrication TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing), qui fournit déjà les puces A et M d’Apple, Apple veut alors construire son propre modem 5G en 4 nanomètres – en production de masse, selon le journal économique japonais Nikkei rapporté par des personnes informées.

Les ambitions d’Apple vont donc au-delà du simple processeur de bande de base et incluent également ses propres composants radio, dont le support de la 5G dans la gamme des ondes millimétriques. Il est en outre prévu d’intégrer le modem dans son propre système sur puce (SoC), a expliqué l’entreprise. Nikkei.

Le développement d’un modem de téléphonie mobile performant et utilisable dans le plus grand nombre de régions possible est considéré comme extrêmement complexe, surtout si l’on veut continuer à prendre en charge en parallèle des normes de téléphonie mobile plus anciennes. Le partenaire d’Apple pour les modems, Intel, n’a pas réussi il y a plusieurs années à mettre sur le marché son propre modem 5G suffisamment rapidement.

Apple s’est donc apparemment vu contraint de régler un âpre conflit de brevets avec le fabricant de puces Qualcomm et de conclure un accord à long terme. Parallèlement, Apple a racheté au printemps 2019 la division modems mobiles d’Intel, avec plus de 2 000 employés et un portefeuille d’environ 17 000 brevets couvrant les principaux protocoles des normes de téléphonie mobile, l’architecture des modems et le fonctionnement des processeurs de bande de base.

Il y a tout juste un an, le responsable de la technologie matérielle d’Apple a confirmé lors d’un événement interne que le développement d’un modem mobile maison avait commencé. Un modem iPhone propre permettrait une nouvelle « transition stratégique décisive », l’investissement serait également rentable grâce à des « innovations techniques ». Parallèlement, Apple peut ainsi réduire sa dépendance vis-à-vis de Qualcomm, l’accord de licence conclu courant jusqu’en 2025. Qualcomm s’est déjà préparé publiquement à la perte de l’activité d’Apple : En 2023, Qualcomm ne fournira plus qu’environ 20 pour cent des puces de bande de base d’Apple, a récemment expliqué le directeur financier de Qualcomm lors d’une journée d’investisseurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici