AccueilActualités informatiqueL'amende de plusieurs milliards de dollars infligée à Apple et Broadcom "ne...

L’amende de plusieurs milliards de dollars infligée à Apple et Broadcom « ne tient pas la route juridiquement »

Une cour d’appel américaine a annulé l’une des amendes les plus élevées jamais infligées en matière de brevets. Une décision de jury qui condamnait Apple et Broadcom à verser ensemble 1,1 milliard de dollars au California Institute of Technology (Caltech) pour violation de brevets WLAN en 2020 n’est « pas juridiquement défendable », a entre-temps décidé le tribunal. Le montant réel de l’amende doit être clarifié dans le cadre d’un nouveau procès.

Sommaire

Le verdict du jury, selon lequel Apple et Broadcom ont violé deux des brevets de l’université d’élite, a toutefois été maintenu par la cour d’appel, comme le rapporte l’agence de presse Reuters a rapporté. Un troisième brevet devrait également faire l’objet d’une nouvelle procédure.

Caltech considère que plusieurs brevets concernant la « Concatenation en série de codes convolutionnels entrelacés formant des codes turbo-like » ont été violés. Il s’agit de codes en bloc pour la correction d’erreurs qui couvrent un « nouveau type de codes de correction d’erreurs », appelés codes IRA (« irregular repeat and accumulate codes »), comme l’a indiqué l’université lors du dépôt de la plainte contre Apple et Broadcom en 2016. Selon le verdict du jury en première instance, Apple devrait en fait payer 838 millions de dollars et Broadcom 270 millions de dollars supplémentaires.

L’université a fait valoir qu’elle aurait pu négocier une licence avec Apple pour l’utilisation de puces Broadcom dans ses appareils, ainsi qu’une licence avec le fournisseur Broadcom pour les puces utilisées dans d’autres appareils. Cela a été clairement rejeté par la cour d’appel : Ce n’est pas parce qu’Apple et Broadcom sont deux contrefacteurs de brevets différents que « les mêmes puces ne peuvent pas être classées différemment à différents points de la chaîne d’approvisionnement », cite l’agence de presse en citant le jugement.

Plus d'articles