AccueilSécuritéLe chiffrement de bout en bout ne sera pas la norme pour...

Le chiffrement de bout en bout ne sera pas la norme pour les logiciels Facebook avant 2023

Meta, anciennement Facebook, a certes introduit un cryptage complet de bout en bout dans WhatsApp Messenger. D’autres produits tels que Facebook Messenger ou les messages Instagram sont encore partiellement ou totalement dépourvus d’une telle protection de la vie privée.

Cela devrait changer. Mais il faudra encore un peu plus de temps que prévu pour y parvenir – la directrice de la sécurité de Meta, Antigone Davis, a désormais évoqué l’année 2023 pour le chiffrement de bout en bout activé par défaut pour tous les utilisateurs.

Sommaire

Facebook Messenger a déjà été doté d’un chiffrement activable dans certaines parties, mais certaines zones ne sont pas encore chiffrées, comme les conversations de groupe existantes. Les messages Instagram devraient également pouvoir être cryptés de bout en bout à l’avenir.

Par le passé, des cadres de Facebook ont déjà signalé que les autorités de poursuite pénale souhaitaient avoir accès aux messages non cryptés. Selon la contribution de Davis au journal britannique The Telegraph, les discussions se poursuivent sur la manière d’aider les forces de l’ordre sans accès aux messages, par exemple dans les cas d’abus sur des enfants. Pour ce faire, nous travaillons avec des experts externes en matière de sécurité et de protection des données. Nous avons développé un concept qui permet d’empêcher et de détecter les délits malgré les contenus cryptés.

Une approche en trois étapes doit permettre d’éviter les dommages en amont, de donner plus de contrôle aux utilisateurs et de garantir une réaction rapide en cas de problème. D’une part, une technologie de détection proactive doit être à l’affût des modèles d’activité suspects. D’autre part, les utilisateurs doivent avoir davantage de possibilités de choisir avec qui ils veulent parler. Et le troisième pilier est constitué par les rapports des utilisateurs sur les messages « nuisibles ».

Davis souligne que l’entreprise prend le temps de mettre cela en œuvre correctement. Le déploiement mondial du cryptage standard de bout en bout pour tous les services de messagerie ne sera pas achevé avant 2023, a-t-il ajouté.

Plus d'articles