AccueilActualités informatiqueLe fabricant de puces à façon GF prépare son introduction en bourse

Le fabricant de puces à façon GF prépare son introduction en bourse

Le troisième fabricant de puces à façon au monde, GF (anciennement Globalfoundries), prépare son introduction en bourse sur le NASDAQ. Jusqu’à présent, cependant, ni la date de l’introduction en bourse, ni le nombre d’actions ou leur fourchette de prix n’ont été déterminés. Cependant, l’introduction en bourse était attendue depuis des années et devrait être suivie de très près compte tenu de la pénurie mondiale de puces.

GF est une société américaine, mais elle est jusqu’à présent détenue à 100 % par la société d’investissement ATIC, qui est elle-même détenue par le fonds Mubadala du gouvernement de l’émirat d’Abu Dhabi.

Les racines de GF remontent à 2008, lorsqu’AMD a annoncé qu’il se séparait de sa propre fabrication pour créer « The Foundry Company », pour laquelle ATIC a été fondée.

En 2009, cette société a été baptisée Globalfoundries et a commencé à construire l’énorme « Fab 4X » (aujourd’hui Fab 8) à Malte, dans l’État de New York.

En 2010, Globalfoundries a réalisé l’acquisition du fabricant contractuel Chartered Semi, basé à Singapour.

GF a ensuite acquis plusieurs fabs d’IBM, mais en a cédé certaines et a cessé de développer sa propre technologie de fabrication à 7 nanomètres. Cette dernière a donné lieu à un différend avec IBM et à un procès de 2,5 milliards de dollars pour dommages et intérêts.

Le logo actuel de GF aka Globalfoundries

(Image : GF)

Les structures les plus fines que le GF peut produire jusqu’à présent sont de 12 nanomètres. AMD, par exemple, utilise cette technologie de production, qui n’est actuellement disponible que dans la Fab 8 à Malte. Les structures les plus fines de Dresde (Fab 1) mesurent 22 nanomètres sur des plaquettes de silicium sur isolant (SOI) (22FDX), mais GF travaille également sur 12FDX. GF offre une large gamme de procédés de fabrication qui sont actuellement très demandés, par exemple pour les puces automobiles et haute fréquence.

GF a annoncé des investissements de plus de 4 milliards de dollars pour accroître la capacité de plusieurs usines. Mais comparés aux montants gigantesques que TSMC, Samsung et Intel prévoient de dépenser pour augmenter leur capacité de production, les investissements du GF semblent plutôt modestes. Il est donc probable que l’introduction en bourse vise également à lever des fonds frais pour des investissements plus importants.

Voir également : « Puces rares, investissements énormes » dans le podcast audio Bit Noise 2021/09 :

Plus d'articles