AccueilActualités informatiqueLe fournisseur de domaines Namecheap expulse ses clients russes

Le fournisseur de domaines Namecheap expulse ses clients russes

Le fournisseur de domaines Namecheap a annoncé qu’il cesserait de proposer ses services aux clients de Russie. Mais il devrait y avoir des exceptions : pour les médias critiques envers le régime et les sites web de protestation ainsi que pour les personnes qui ne vivent plus en Russie. L’entreprise Namecheap est un fournisseur de domaines et de services d’hébergement.

Namecheap a annoncé sa décision à ses clients par e-mail lundi, rapporte The Verge. L’e-mail indique que Namecheap n’offrira plus de services aux clients enregistrés en Russie, la raison étant « les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commis par le régime russe en Ukraine ». Namecheap appelle cela une « décision politique » qu’elle assumera. Les responsables sont conscients que la guerre n’influence pas nécessairement l’opinion des clients.

Sommaire

Dans un récent tweet, Namecheap annoncepropose désormais un hébergement gratuit et anonyme ainsi que l’enregistrement de nouveaux noms de domaine pour les sites web qui s’opposent au régime de Poutine ou qui protestent contre celui-ci. Cela s’applique à tous les clients résidant en Russie ou en Biélorussie. Selon The Verge, Namecheap a tout d’abord donné à ses clients russes existants jusqu’au 6 mars pour déménager chez un autre fournisseur d’accès. Namecheap a offert son aide pour ce transfert et a finalement prolongé le délai jusqu’au 22 mars.

Pour cette décision, le fournisseur d’accès et son PDG, Richard Kirkendall, ont récolté de nombreux applaudissements sur Twitter – mais aussi de nombreuses critiques, car des personnes non concernées sont touchées. L’une des raisons de cette décision difficile pourrait être que les collaborateurs de Namecheap sont directement concernés par la guerre en Ukraine. Cela a mis un tweet du PDG du fournisseur d’accès suggère quedans lequel il mentionne que nombre de ses collaborateurs sont sur place. Namecheap fait un lien depuis sa page d’accueil et à partir d’un tweet épinglé sur un site web de l’Ukraine contenant des informations sur la situation dans ce pays.

Dernièrement, les mesures prises par des entreprises privées contre la Russie se sont multipliées, des services comme Facebook, TikTok et YouTube bloquent les médias d’État russes RT et Sputnik. Google a fait des dons en argent et en nature à l’Ukraine. Les mesures politiques se multiplient également, l’UE a ainsi exclu certaines banques russes du système de paiement Swift et a interdit RT et Sputnik. Le gouvernement de Kiev a même demandé l’exclusion du domaine russe .ru de l’Internet – mais l’ICANN a refusé.

Plus d'articles