Le secteur de la santé numérique : Attaque de ransomware contre Compugroup Medical

Sur son site Internet, Compugroup Medical (CGM) annonce avoir été victime d’une attaque par ransomware. Le leader du marché des logiciels pour cabinets médicaux, laboratoires et cliniques souligne à cet égard que la « grande majorité » des systèmes de ses clients sont en service et à l’abri de l’attaque par ransomware.

L’attaque serait en cours depuis samedi et ne concernerait pas seulement le réseau interne, mais aussi le support téléphonique. « Nous continuons à surveiller de près tous les systèmes et à coopérer avec toutes les autorités concernées », conclut le communiqué.

L’attaque par ransomware contre CGM serait en cours depuis samedi. Elle est signalée sur le site principal de l’entreprise ainsi que sur les pages des systèmes de gestion de cabinet médical (PVS) appartenant au groupe CGM, comme Turbomed.

L’entreprise souligne à cet égard : « La grande majorité de nos systèmes clients sont en service et sont considérés comme sûrs, de sorte que nos clients peuvent continuer à travailler. Pour l’instant, nous n’avons aucun signe que l’attaque ait eu un impact sur les systèmes ou les données des clients ». Par fax, les fournisseurs de PVS appartenant à CGM ont en outre informé les cabinets médicaux que les mises à jour habituelles de fin de trimestre pourraient être retardées.

CGM ne donne pas d’informations sur le ransomware qui a touché l’entreprise ni sur la manière dont les attaquants ont pu s’introduire. La date du retour à la normale reste également incertaine pour le moment.

Avant l’attaque de CGM, le fournisseur de systèmes de gestion de cabinets médicaux Medatixx avait été victime d’une attaque de ransomware début novembre. Elle a occupé l’entreprise jusqu’en décembre.

Pour le contexte, voir aussi

Mieux vaut être sans rendez-vous – Une numérisation précipitée met en danger le système de santé sur heise select