AccueilActualités informatiqueLes microservices : Kong Gateway 2.7 étend les concepts de groupe

Les microservices : Kong Gateway 2.7 étend les concepts de groupe

L’entreprise Kong a publié la version 2.7 de Kong Gateway, conçu avant tout pour les microservices, aussi bien dans la variante open source que dans la variante entreprise. Les principales nouveautés pour cette version, comme les nouveaux groupes de consommateurs et la connexion plug-in étendue pour l’enregistrement des credentials, se trouvent dans le produit commercial.

Sommaire

Le concept nouvellement introduit de groupes de consommateurs regroupe plusieurs consommateurs d’API afin de mettre en œuvre des politiques transversales. Le point de terminaison consumer_groups fonctionne d’abord avec le plug-in Enterprise pour la limitation de taux.

De cette manière, les services peuvent être configurés pour différents groupes avec des limites appropriées, afin d’autoriser par exemple dix requêtes par seconde dans le niveau Gold, mais seulement deux requêtes par minute dans le niveau Silver. L’attribution se fait alors en fonction du service, de sorte qu’un consommateur peut être attribué au niveau Gold pour un service et au niveau Silver pour un autre.

Les groupes de consommateurs permettent de contrôler la limitation de débit pour des services individuels dans le runtime de l’API.

(Image : Kong)

À moyen terme, Kong a l’intention d’étendre le concept de groupe à d’autres plug-ins.

Kong Gateway 2.7 apporte en outre dans la variante Enterprise des compléments pour la gestion des secrets. Entre autres, le module Keyring Data Encryption fonctionne avec des plug-ins supplémentaires et marque des champs supplémentaires pour le cryptage. En outre, il est désormais possible de crypter le cache de configuration en mode hybride.

En vue d’une mise en œuvre conforme à la norme FIPS 140-2, Kong remplace la connexion OpenSSL par la bibliothèque BoringSSL ou BoringCrypto.

Kong relie une passerelle API open source à un équilibreur de charge. La passerelle a des racines italiennes et a été créée à l’origine à Milan en 2009. Jusqu’à son changement de nom en 2017, l’entreprise qui se trouvait derrière s’appelait Mashape, et le logiciel Kong est un projet open source depuis 2015. Outre la variante open source marquée par le suffixe (OSS), il existe un produit d’entreprise qui offre des fonctions supplémentaires, notamment pour l’administration, la sécurité et la haute disponibilité.

Vous trouverez d’autres nouveautés dans Kong Gateway 2.7 sur le blog de Kong.

Plus d'articles