AccueilActualités informatiqueLes serveurs d'Acer piratés en Inde et à Taiwan

Les serveurs d’Acer piratés en Inde et à Taiwan

Le fabricant de matériel informatique Acer a une nouvelle fois été victime d’attaques de pirates informatiques. Les auteurs se sont d’abord introduits dans les serveurs d’Acer en Inde au début du mois d’octobre et ont capturé les données des clients et de l’entreprise. Quelques jours plus tard, les mêmes pirates ont réussi à accéder à des ordinateurs Acer à Taïwan. Là, « seulement » les données des employés ont été volées.

Acer a avoué l’intrusion dans ses systèmes à Questions relatives à la vie privée confirmé. Selon le rapport, l’entreprise a immédiatement pris des mesures de sécurité et a informé les clients potentiellement concernés en Inde. Les attaques ont été signalées aux autorités locales. Selon Acer, il n’y a pas d’impact significatif sur les opérations commerciales.

Sommaire

Selon ses propres déclarations, le gang Desorden est responsable des attaques contre Acer en Inde et à Taiwan. Selon ces informations, 60 Go de données de clients et d’entreprises ont été volés sur les serveurs indiens. Pour preuve, le groupe a publié un extrait dans un forum pertinent. Les données sur des millions d’autres clients d’Acer en Inde étaient disponibles moyennant des frais.

Desorden-Erklärung in einem Hackerforum

Déclaration de Desorden sur l’attaque d’Acer dans un forum de hackers

(Image : PrvacyAffairs)

Des auteurs à Taïwan, le pays d’origine du fabricant de matériel informatique, ont obtenu des données sur les employés d’Acer. Cela a Desorden ZDNet Raconté. Acer confirme que les serveurs taïwanais piratés ne contenaient pas de données clients.

La bande de Desorden dénonce la sécurité informatique inadéquate d’Acer. Par conséquent, les données ne sont pas protégées et le réseau mondial de serveurs est vulnérable. Le groupe avait voulu le prouver. En outre, d’autres serveurs Acer, comme ceux de Malaisie et d’Indonésie, sont également vulnérables.

Lire aussi

Acer a déjà été victime d’une attaque de pirates informatiques en mars. À l’époque, le groupe « REvil » avait demandé à Acer une rançon de 50 millions de dollars américains après une attaque par ransomware. Non seulement les systèmes de l’entreprise ont été cryptés, mais des documents ont également été siphonnés. Il n’est pas clair si Acer a payé la rançon.

Plus d'articles