AccueilActualités informatiqueLes systèmes embarqués : Wind River change à nouveau de propriétaire, passant...

Les systèmes embarqués : Wind River change à nouveau de propriétaire, passant de TPG à Aptiv

L’équipementier automobile Aptiv a annoncé le rachat de Wind River. Le spécialiste de l’embarqué change ainsi une nouvelle fois de propriétaire, après qu’Intel l’ait vendu à l’investisseur TPG en 2016. Selon le communiqué de presse officiel, Aptiv versera 4,3 milliards de dollars en espèces à l’actuel propriétaire.

Avec cette acquisition, Aptiv tient surtout compte de l’importance croissante des logiciels dans le secteur automobile. Le directeur général et CEO Kevin Clark parle de la plus grande transformation de l’industrie automobile depuis plus de 100 ans, dans laquelle « les Software Defined Vehicles deviennent de plus en plus des éléments critiques d’un écosystème intelligent plus large ».

Sommaire

L’entreprise Wind River, fondée en 1981, propose des logiciels et des services dans le domaine de l’embarqué. Parmi les produits les plus connus, on trouve le système d’exploitation temps réel VxWorks qui, outre le C et le C++, offre désormais des connexions pour les langages de programmation Rust et Python. Avec Wind River Linux, l’entreprise propose également une variante commerciale de Linux pour les systèmes embarqués. Selon ses propres indications, son chiffre d’affaires annuel s’élevait à 400 millions de dollars US en 2021.

En 2009, Intel avait racheté le spécialiste de l’embarqué pour 884 millions de dollars US. Intel n’avait toutefois pas atteint son objectif principal, à savoir renforcer sa présence dans le domaine des smartphones et autres appareils mobiles. C’est pourquoi il a vendu Wind River en 2018 à l’investisseur indépendant TPG, à des conditions non divulguées.

Après le retrait d’Intel, le directeur général de Wind River, Jim Douglas, a annoncé une orientation plus marquée vers les secteurs Edge et Cloud. Verticalement, le secteur automobile fait partie des champs d’application de Wind River, aux côtés des systèmes médicaux et industriels ainsi que de l’aérospatiale.

C’est là que l’on retrouve l’intersection avec Aptiv : le fournisseur automobile a été créé en 2017 après la scission de Delphi Automotive et a repris à cette occasion les domaines de la mise en réseau, de l’électronique automobile et de la conduite autonome. Le siège principal se trouve désormais à Dublin, bien que Delphi Corporation ait ses racines aux États-Unis en tant que spin-off de General Motors. Parmi les nombreux projets d’Aptiv figure une coopération lancée en 2019 avec Hyundai dans le but de mettre en place une plateforme pour la conduite autonome.

Pour plus de détails sur l’acquisition, voir le communiqué de presse commun d’Aptiv et de Wind River.

Plus d'articles