AccueilActualités informatiqueLibreOffice 7.3 apporte le klingon et l'interslave comme langues supplémentaires

LibreOffice 7.3 apporte le klingon et l’interslave comme langues supplémentaires

Près de six mois après la dernière version Point, la Document Foundation (TDF), la fondation à l’origine de la suite bureautique libre, a publié LibreOffice Community 7.3 pour Windows, Linux et macOS. Les nouveautés de cette version se caractérisent par des travaux de nettoyage, des améliorations de détail et l’extension continue de fonctionnalités existantes. Ainsi, la bibliothèque de scripts « ScriptForge », disponible depuis LibreOffice 7.1 dans l’éditeur de macros, a gagné de nouvelles méthodes qui simplifient la création de macros.

Le klingon ajouté à LibreOffice 7.3

(Image : LibreOffice)

ScriptForge propose des actions fréquemment utilisées dans des constructions simplifiées qui facilitent les opérations de fichiers typiques ainsi que le travail avec des tableaux et des chaînes de caractères sous BASIC et Python. Il y a maintenant 23 de ces constructions, chacune avec des sous-méthodes, pour contrôler les diagrammes dans Calc, les imprimantes, les pop-ups de menu et les exportations PDF dans les macros à partir de LibreOffice 7.3. En outre, toute la documentation à ce sujet est désormais disponible dans l’aide de LibreOffice.

Sommaire

Une curieuse nouveauté est l’ajout de la langue artificielle « tlhIngan Hol » (klingon) à la liste des langues disponibles. La raison en est mentionnée dans le bugtracker de LibreOffice sur le statut du klingon. Le klingon est issu des travaux du linguiste Marc Okrand pour le troisième film « Star Trek » et est considéré comme l’une des langues de fiction les plus populaires aujourd’hui.

Le klingon ajouté à LibreOffice 7.3

(Image : LibreOffice)

Une autre langue artificielle enregistrée est l’interslave (Slovianski), une jeune langue planifiée qui a en fait des racines dans le monde réel. Elle devrait faciliter la communication entre les différentes langues slaves.

LibreOffice est resté fidèle à l’extension « Community » dont se pare le paquet Office de la Document Foundation depuis la version 7.1. Ce supplément vise à donner aux entreprises de développement participantes une plus grande marge de manœuvre dans la commercialisation de leurs propres versions avec un support payant et d’éventuels extras pour les entreprises clientes. Ainsi, la société CIB, qui a participé au développement, commercialise depuis longtemps déjà un « LibreOffice powered by CIB ».

Une amélioration de l’affichage dans tous les programmes LibreOffice est le marquage des mots dans les documents qui ne sont pas marqués comme erreurs dans le correcteur orthographique activé : L’épaisseur de la ligne ondulée, autrefois toujours fine, suit maintenant le facteur de zoom du document et est plus visible sur les écrans à haute résolution et haute densité de pixels.

Correcteur orthographique : les lignes ondulées s’adaptent à l’épaisseur et à la résolution du facteur de zoom

(Image : LibreOffice)

De plus, l’épaisseur de tous les styles de lignes a été harmonisée dans tous les programmes, ils n’apparaissent plus différents. Grâce à la fonction « Insérer &gt ; Objet », il est désormais possible de créer et d’insérer non seulement des codes QR, mais aussi des codes-barres traditionnels.

Outre les codes QR composés de parties de texte sélectionnées, sans extension externe, il est également possible de créer des codes-barres simples.

(Image : LibreOffice)

Sous Windows et macOS, le WebDAV intégré, qui peut ouvrir des fichiers directement depuis un serveur, utilise la bibliothèque libcurl et les certificats TLS du système d’exploitation.

Dans Writer, les utilisateurs peuvent se réjouir d’une meilleure compatibilité des hiérarchies de listes entre les documents ODF et DOCX ainsi que de l’extension de l’enregistrement des modifications via des tableaux et des extraits de texte déplacés. Le programme de césure Impress améliore également la compatibilité avec Microsoft Office et aligne la taille des diapositives sur celle de PowerPoint.

Dans le tableur Calc, un algorithme de sommation (algorithme de Neumaier) fournit une compensation lors de l’addition de nombres finis à virgule flottante afin d’éviter les erreurs d’arrondi et utilise pour cela l’extension AVX2 du jeu de commandes Intel, si disponible.

Lors de l’importation de fichiers CSV, Calc interprète désormais le champ « sep= », qui peut prédéfinir un caractère séparateur. Le partenaire Collabora propose une nouvelle fonction d’autocomplétion de cellules, inspirée de celle de la ligne de commande BASH, qui propose des parties de chaînes de caractères à compléter au coup par coup.

L’autocomplétion dans Calc

(Image : LibreOffice)

La cellule active est désormais toujours encadrée dans la couleur prédéfinie de l’environnement de bureau et non dans la couleur de la police de LibreOffice.

Toutes les modifications et nouveautés sont détaillées dans les notes de publication. LibreOffice 7.3 est disponible au téléchargement pour Windows, macOS et Linux. Pour Linux, le logiciel n’est pas seulement disponible dans les formats de paquets DEB et RPM, mais aussi sous forme d’image d’application universelle. LibreOffice est en outre disponible sous forme de flatpak et, dans Ubuntu, également sous forme de snappak. Dans les notes de publication, les développeurs indiquent que la version actuelle nécessite au moins macOS 10.12 sur les ordinateurs Apple en raison des bibliothèques C++. La version 7.4 qui suivra en août nécessitera macOS 10.13 ou une version plus récente.

Voir aussi

  • LibreOffice : Téléchargement rapide et sûr de heise.de

Plus d'articles