AccueilActualités informatiqueLuca-App : la décision de continuer à l'utiliser dans le Bade-Wurtemberg prend...

Luca-App : la décision de continuer à l’utiliser dans le Bade-Wurtemberg prend encore du temps

Aucune décision n’a encore été prise concernant la poursuite de l’utilisation de l’application Luca. « Une éventuelle prolongation sera discutée au cours des prochaines semaines, notamment avec les services de santé du Bade-Wurtemberg qui utilisent Luca », a déclaré ce lundi un porte-parole du ministère de la Santé. Selon des informations antérieures du ministère, le contrat avec les exploitants du logiciel expire fin mars et se prolonge automatiquement sans résiliation dans les délais. Une évaluation n’est pas encore terminée.

En fait, le Land avait prévu de prendre une décision avant la fin de l’année dernière et « sur la base des expériences faites jusque-là et des exigences encore nécessaires à ce moment-là ». Après un incident avec l’application à Mayence, les critiques s’étaient à nouveau élevées ce week-end dans le Bade-Wurtemberg. Dans le cadre d’une enquête sur un décès, la police du Land de Rhénanie-Palatinat avait accédé de manière illégale aux données des clients d’un restaurant via l’application Luca. Suite à cela, des politiciens isolés des Verts et du FDP avaient appelé à supprimer l’outil numérique des téléphones mobiles et à ne pas prolonger le contrat.

Le Land avait acquis l’application au printemps, sans appel d’offres ni procédure de mise en concurrence, pour un montant de 3,7 millions d’euros. Le logiciel numérise les données de contact que les visiteurs saisissent lors de l’enregistrement dans les restaurants ou même les salles de spectacle. Cela doit aider les gérants de ces établissements à effectuer l’enregistrement légal des contacts des visiteurs sans avoir à gérer des bouts de papier.

Selon les exploitants, les données ne peuvent être mises à disposition que si le service de santé publique concerné et l’établissement en question donnent simultanément leur accord en cas d’infection et utilisent leurs clés individuelles pour décrypter les données. Selon les données de l’entreprise, 40 millions de personnes ont installé l’application Luca dans toute l’Allemagne.

Plus d'articles